1. Assurance vie
  2. Actualité Assurance-vie
  3. L'assurance-vie à la croisée des chemins

L'assurance-vie à la croisée des chemins

01/10/2019 - 10:22 - Sicavonline (mis à jour le : 04/10/2019 - 09:20)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




L'assurance-vie à la croisée des chemins

Olivier de Berranger et Alexis Bienvenu, respectivement CIO et Fund Manager chez La Financière de l’Echiquier se font l'écho de ce qui pourrait être un tournant historique en matière d’épargne. L’installation durable des taux négatifs sonne-t-il le glas du fonds en euros dans son acception actuelle ?

Face au nouvel environnement des taux d'intérêt négatifs durables, les épargnants peuvent-ils encore compter sur les fonds en euros ?

La réponse d'Olivier de Berranger, CIO et Alexis Bienvenu, Fund Manager chez La Financière de l'Echiquier est sans équivoque : « L'épargnant doit désormais accepter le risque s'il veut se donner la possibilité d'obtenir un rendement à terme supérieur à l'inflation, sans quoi l'érosion de son capital sera certaine. » Le fonds en euros sous sa forme actuelle cumulant absence de volatilité, rendement substantiel et liquidité totale sera difficile à tenir.

Pour convaincre les épargnants réfractaires au changement, Olivier de Berranger et Alexis Bienvenu se font l'écho de deux évènements qui marquent sans doute un tournant  majeur en matière d'épargne.

La fin du règne des fonds en euros


Plusieurs assureurs dont GENERALI, rapidement suivi par ALLIANZ, ont frappé un grand coup en annonçant que « le monde du fonds en euros roi est terminé ». L'assureur souligne qu'il ne lui est désormais plus possible, dans les conditions actuelles de marchés, de continuer à promouvoir un produit financier aux si généreux attributs – liquidité, garantie en capital, effet cliquet annuel sur les revenus – le tout dans un cadre fiscal avantageux tant pour l'imposition des revenus que pour la transmission. La principale raison de ce choix radical d'un point de vue commercial est là aussi l'installation durable en territoire négatif d'une large part des obligations les plus sûres, et son impact sur le risque d'insolvabilité des assureurs dans le cadre de la directive Solvency II.

« Si la situation perdure, les assureurs ne pourront tout simplement plus garantir le capital ou verser un rendement garanti sur les fonds en euros traditionnels. » affirme-t-on du côté de la Financière de l'Echiquier. Cela explique l'énergie dépensée afin de « dissuader les épargnants de se diriger vers les fonds en euros traditionnels, et que les alternatives proposées – immobilier, fonds eurocroissance, unités de compte financières ou encore private equity – ont deux points communs : réduire le risque bilanciel pour l'assureur et proposer une espérance de rendement à long terme non nul ou négatif pour l'épargnant.»


La fin de la gratuité des comptes chèques



L'autre évènement abordée par la société de gestion concerne les comptes « courants » dont on sait qu'ils renferment une bonne partie de l'épargne des Français. En septembre, les auteurs du macroscope ont relevé que « plusieurs banques implantées en France ont annoncé appliquer un taux négatif sur les comptes courants de particuliers fortunés », ce qui leur fait dire qu'« un tabou tombe, puisque pour la première fois de l'histoire française, le liquide "pur" peut faire l'objet d'une taxation. » Un changement de ton de la part des banques qui en dit long sur l'état d'esprit des grands argentiers du pays.

Olivier de Berranger, CIO et Alexis Bienvenu, Fund Manager de La Financière de l'Echiquier estiment que le contexte favorise « les acteurs et des actifs certes plus risqués, mais potentiellement plus favorables à la croissance, et plus rémunérateurs » et que face aux taux durablement bas les investisseurs ne sont plus encourager à « financer les acteurs réputés les plus sûrs (comme les Etats) via l'achat de dettes ».

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 22 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "L'assurance-vie à la croisée des chemins " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-
+13.9%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 22 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit