1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Immobilier
  8. >
  9. Loyer : léger coup de frein sur les revalorisations

Loyer : léger coup de frein sur les revalorisations

22/07/2020 - 09:30 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Loyer : léger coup de frein sur les revalorisations

Les loyers des baux d’habitation se référant à l’indice (IRL) du deuxième trimestre sont susceptibles de subir une revalorisation de 0,66 %, la plus majoration depuis deux ans.

Au deuxième trimestre 2020, l'indice de référence des loyers (IRL) s'élève à 130,57 (base 100 au deuxième trimestre 1998) contre 129,72 un an plus tôt. Les loyers d'habitation des logements loués vides ou meublés des baux en cours peuvent être rehaussés de 0,66 %, la plus faible hausse depuis 2 ans.

Locataires vs propriétaires

L'indice de référence des loyers ou IRL bâti par l'Insee et publié trimestriellement vise, selon l'institution, « à garantir aux locataires des hausses de loyers en rapport avec l'évolution de leur pouvoir d'achat et aux [propriétaires] bailleurs le maintien d'un niveau d'entretien élevé et aussi à ne pas les dissuader d'investir dans le logement locatif. »

Pas de révision automatique

Lorsque le bail en cours contient une clause d'indexation du loyer, la variation intervient chaque année à la même date. A défaut de date de référence, la revalorisation intervient à la date anniversaire de la signature du contrat. Idéalement, la périodicité de l'indice de référence à prendre en compte est inscrite sur le bail. À défaut, le dernier indice publié à la date de signature du bail est pris en compte.
Il est à comparer avec l'indice du même trimestre connu à la date de révision (le taux de l'augmentation du loyer est au maximum le taux de l'augmentation de l'IRL entre les deux dates).

Délai de prescription raccourci

Selon le dispositif instauré par la loi ALUR, le bailleur dispose d'un délai d'un an, à compter de la date prévue pour la révision, pour se signaler auprès du ou des locataires. La révision prendra effet au jour de sa demande ; elle n'est donc pas rétroactive.

Passé ce délai d'un an, la révision du loyer pour l'année écoulée ne peut plus être réclamée par le propriétaire. Ce dispositif est applicable aux révisions de loyer postérieures au 27 mars 2014. Avant cette date, le délai de prescription était de de 5 ans.


Loyer : léger coup de frein sur les revalorisations

Source : Anil


Révision d'un loyer d'habitation : mode d'emploi

La révision du loyer s'établit selon la formule suivante :
Loyer précédent x (indice de référence du trimestre concerné / indice de référence du même trimestre de l'année précédente).

Exemple de calcul du nouveau loyer

La détermination du nouveau loyer s'effectue très simplement en multipliant le loyer précédent par le ratio (indice de référence du trimestre concerné / indice de référence du même trimestre de l'année précédente.

Les bailleurs appliquant l'IRL du 2ème trimestre devront procéder de la manière suivante : si le loyer initial est de 1000 €, le bailleur peut facturer 6,6 € de plus que précédemment, soit un nouveau loyer de 1006,6 € (1000 x 0,66% = 1006,6 €).

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.


A lire autour du sujet "Loyer : léger coup de frein sur les revalorisations" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)