Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Cap sur la rigueur, conseille le rapport de la Cour des comptes

Cap sur la rigueur, conseille le rapport de la Cour des comptes

02/07/2012 - 18:52 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Cap sur la rigueur, conseille le rapport de la Cour des comptes

A la veille du discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée Nationale, le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud a mis en garde le gouvernement et François Hollande contre le risque de dérapage des comptes publics.

A la veille du discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée Nationale, le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud a sans doute mis l'exécutif dans l'embarras. Lundi, il a martelé dans une conférence de presse les préconisations du dernier rapport de la juridiction sur l'état des finances publiques.

Le retour à l'équilibre, une nécessité absolue

Un seul mot les résume : la rigueur. Le magistrat a ainsi affirmé que « le retour à l'équilibre de nos comptes publics est une absolue nécessité. Il est donc impératif que tout soit mis en œuvre pour respecter la trajectoire de retour à l'équilibre sur laquelle la France est engagée depuis janvier 2010, c'est-à-dire un déficit de 4,4 % du PIB en 2012, de 3 % en 2013, et un retour à l'équilibre en 2016 ou 2017. »

Une gestion laxiste des finances publiques

Sévère sur la gestion des finances publiques de ces dernières décennies, l'ancien député socialiste n'a ménagé ni la droite ni la gauche. « Par son incapacité à assurer depuis plus de trente ans l'équilibre des comptes ne serait-ce qu'une année, même en période de forte croissance, notre pays est entré dans la crise avec une dette trop élevée et des comptes en déficit structurel. Au cours des dix années qui ont précédé la crise, nos engagements européens de redressement des comptes n'ont quasiment jamais été tenus », a regretté Didier Migaud.

Lucide, il a admis que l'« effort de rééquilibrage peut comporter un effet négatif à court terme sur la croissance », tout en soulignant les conséquences plus lourdes pour l'activité économique d'une « sortie de trajectoire de retour à l'équilibre. »

Enfin, l'exemple de la vertueuse Allemagne a inspiré Didier Migaud. « Le gouvernement doit s'attacher à réduire simultanément non pas un, mais deux déficits, celui de ses comptes publics et sa compétitivité », a-t-il estimé. De quoi donner de l'eau au moulin à ceux qui reprochent à François Hollande de se livrer à un bras de fer stérile avec la chancelière Angela Merkel.

L'approche du magistrat financier a-t-elle convaincu le gouvernement ? Les services du Premier ministre ont apporté un élément de réponse sous forme de démenti. « Les contribuables les plus aisés et les plus grandes entreprises participeront davantage à l'effort collectif. Les classes populaires et les classes moyennes seront préservées. Parallèlement, la dépense sera maîtrisée », a écrit Matignon dans un communiqué. Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a, quant à lui, exclu toute hausse de la TVA comme le préconise la Cour des comptes.

Mardi, le discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée Nationale permettra d'en savoir plus.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Cap sur la rigueur, conseille le rapport de la Cour des comptes" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 4 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 18 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit