1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier : à Paris, tout peut se vendre mais à quel prix ?

Immobilier : à Paris, tout peut se vendre mais à quel prix ?

14/11/2013 - 12:11 - Sicavonline (mis à jour le : 11/12/2013 - 10:40)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : à Paris, tout peut se vendre mais à quel prix ?

A Paris, tout peut se vendre mais à quel prix ?

Les mois se suivent et se ressemblent sur le marché immobilier parisien. Selon l'indicateur avancé des prix franciliens de MeilleursAgents.com, les prix des logements poursuivent leur lente et graduelle décrue dans un marché étroit, majoritairement constitué par les ventes de logements de qualité. Les vendeurs de biens de moindre qualité doivent revoir leurs exigences à la baisse et les acheteurs solvables prendre conscience que ce n'est peut-être pas le pire moment pour acheter sa résidence principale.

Les mois se suivent et se ressemblent sur le marché immobilier parisien. Selon l'indicateur avancé des prix franciliens de MeilleursAgents.com, les prix des logements poursuivent leur lente et graduelle décrue dans un marché étroit majoritairement constitué par les ventes de logements de qualité. Les vendeurs de biens de moindre qualité doivent revoir leurs exigences à la baisse et les acheteurs solvables prendre conscience que ce n'est peut-être pas le pire moment pour acheter sa résidence principale.
Les promesses de ventes signées au mois d'octobre sur le territoire francilien avec le concours des agences partenaires de MeilleursAgents.com confirment la tendance qui se dessine depuis juillet.

A Paris, les prix continuent leur lente et progressive dépréciation

En octobre, les prix parisiens baissent en moyenne de - 0,7 % comme en septembre. Au fil des quatre derniers mois, les grandes surfaces parisiennes affichent une baisse de prix plus significative de - 5 %. Les petites surfaces tirent toujours leur épingle du jeu malgré les incertitudes fiscales et la faiblesse de leur rendement. Il reste toujours quelques investisseurs sur la place de Paris. Ils disposent de liquidités ou d'un accès au crédit et placent leur argent dans de petites surfaces (studios et deux-pièces) bien situées. La rentabilité est faible, les charges et risques locatifs élevés mais ces investisseurs mettent leur argent à l'abri à défaut de le faire véritablement fructifier.

MeilleursAgents.com dresse le même constat en banlieue. Dans cette zone, les prix chutent d'autant plus que le logement est grand et éloigné des centres villes et des transports (- 0,5% dans les Hauts de Seine, - 0,1% en Seine Saint Denis, 0% dans le Val de Marne et -1,1% en Grande Couronne).
Contrairement aux affirmations (incantatoires ?) de certains professionnels, Sébastien de Lafond, président et fondateur de MeilleursAgents.com estime que rien ne signale aujourd'hui ou pourrait laisser présager une reprise significative de l'activité, ni en volume ni en prix.
D'autant que selon Sébastien de Lafond « Les baisses constatées cachent en réalité une érosion plus forte. L'indice constate les prix des promesses de vente signées. Parallèlement, de nombreux biens ne trouvent pas preneur car ils sont proposés à des prix trop élevés pour des qualités intrinsèques (localisation, bâti, nuisances...) moindres. »

Tout peut se vendre...

Dans ce contexte particulier, les propriétaires de logements moins attractifs doivent adapter leur prix de ventes et consentir des rabais plus importants que les baisses moyennes affichées dans les indices. Proposer un logement présentant des défauts au prix du marché c'est prendre le risque de ne déclencher aucune visite. « Il ne faut pas hésiter à revoir très rapidement sa stratégie en l'absence de visite ou de proposition. Tout peut se vendre, c'est seulement une question de stratégie de vente et de prix. » affirme Sébastien de Lafond.

...car tout s'achète

Au delà de 350.000€ en banlieue et de 500.000€ à Paris, les acheteurs se font plus rares et plus timorés.
Les critères d'attribution de crédit sont drastiques et les banques inflexibles. Seuls les ménages disposant de revenus confortables et assurés et d'une mise de fond conséquente peuvent prétendre bénéficier d'un crédit immobilier.
Les conditions économiques et la morosité ambiante jouent aussi en défaveur des acheteurs qui peinent à s'engager.

Dans ce contexte, les acheteurs solvables et décidés peuvent réaliser des affaires, bonnes à défaut d'être exceptionnelles. Le marché est favorable aux ménages qui cherchent avant tout à se loger en se constituant un patrimoine solide.

Le marché parisien en perspective

S'il n'est pas encore temps de dresser le bilan de l'année 2013, MeilleursAgents.com constate qu'à défaut de changement majeur des paramètres du marché (fiscalité, coût du crédit, psychologie des acteurs...) et de la situation économique (chômage, inflation, économie mondiale...) le marché immobilier francilien devrait continuer à s'éroder mois après mois avec des niveaux de volume toujours faibles. « Mais il ne faut pas craindre ou espérer une chute brutale des prix car le marché français n'est pas une bulle sur le point d'exploser. » juge Sébastien de Lafond.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Immobilier : à Paris, tout peut se vendre mais à quel prix ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.