1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Crédit immobilier : 6 régles d'or pour rénégocier son prêt au mieux de ses intérêts

Crédit immobilier : 6 régles d'or pour rénégocier son prêt au mieux de ses intérêts

08/04/2016 - 09:54 - Sicavonline (mis à jour le : 09/04/2016 - 20:34)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Crédit immobilier : 6 régles d'or pour rénégocier son prêt au mieux de ses intérêts

Avec les taux historiquement bas : c’est de nouveau le moment de renégocier !

En mars, les taux de crédit immobilier ont atteint un nouveau plus bas historique offrant aux emprunteurs de nouvelles possibilités de faire baisser le taux de leur prêt immobilier. Presque tous les crédits souscrits depuis 2003 et même en 2014 peuvent potentiellement être renégociés avec de fortes économies à la clé ! Vousfinancer.com, courtier en crédit immobilier, a calculé les gains éventuels pour un crédit de 200 000 € sur 20 ans selon l'ancienneté et le taux du crédit et dressé la liste des conseils pour optimiser sa renégociation.

En avril comme en mars, les taux de crédit immobilier ont encore légèrement baissé pour atteindre en moyenne 1,8 % sur 15 ans, 2,1 % sur 20 ans et 2,5 % sur 25 ans. « Mais nous parvenons à obtenir pour des bons profils 1,3 % sur 15 ans, 1,5 % sur 20 ans et 1,95 % sur 25 ans » précise Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

Si la plupart des crédits qui en avaient le potentiel ont déjà été renégociés durant les vagues successives de rachats en 2010, 2013, 2014 et 2015, l'atteinte de taux records offre de nouvelles opportunités aux emprunteurs qui ont souscrit un crédit - même récemment - de le renégocier. Comme le montre le graphique ci-dessous, cette opération peut se révéler particulièrement intéressante - plus de 30 000 € d'économies pour un crédit de 200 000 € - pour les crédits souscrits depuis 2008 (à plus de 5 % en moyenne sur 20 ans) et jusqu'en 2014 car l'écart de taux avec ceux proposés aujourd'hui atteint plus de 2 points…

Crédit immobilier : 6 régles d'or pour rénégocier son prêt au mieux de ses intérêts

Lecture du graphique : un crédit de 200 000 € souscrit sur 20 ans en janvier 2014 à 3,35 % hors assurance et renégocié aujourd'hui à 1,40 % sur 15 ans en gardant la même mensualité permet d'économiser 33 900 € sur le coût total du crédit, tout frais inclus.

« On considère qu'il faut un point d'écart au minimum entre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l'économie générée rende l'opération intéressante compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu'à 3 % du capital restant dû… Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300 000 € ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d'où la nécessité d'étudier la pertinence de l'opération pour ne pas passer à côté d'une opportunité » détaille Sandrine Allonier, directrice des relations banques du courtier Vousfinancer.com.

En effet, pour les crédits de moins de 5 ans, l'opération est d'autant plus intéressante que c'est en début de prêt que l'on rembourse le plus d'intérêts (jusqu'à 50 % de la mensualité les deux premières années pour les crédits sur 20 ans et même jusqu'à 60 % pour les crédits sur 25 ans). C'est donc à ce moment-là qu'un rachat aura le plus d'impact sur le coût total du crédit… Mais même les crédits de 2003 ou 2004 (à plus de 4 %) peuvent être renégociés s'ils ont été souscrits sur des durées longues car compte tenu du niveau historiquement bas des taux, un rachat sur la durée restante du prêt permet d'obtenir des taux à 1 % sur 7 ans, soit un écart de plus de 3 points avec les taux obtenus à l'époque sur 20 ans.


Les Conseils de Vousfinancer.com pour optimiser la renégociation de son crédit
1.    Mettre en concurrence les banques car les taux varient fortement d'une banque à l'autre selon les profils.
2.    Bien préparer son dossier : 3 derniers relevés de compte, 3 derniers bulletins de paie et éventuellement questionnaire médical comme lors de la souscription d'un premier crédit…
3.    Avoir conscience des frais : Pénalités de remboursement anticipé à verser à l'ancienne banque (6 mois d'intérêts plafonnés à 3 % du capital restant dû), frais de dossier, et frais de garantie pour le nouveau prêt (entre 1,2 et 2 % du montant emprunté). Ces frais peuvent sous conditions être réintégrés dans le nouveau prêt.
4.    Faire le choix si possible de diminuer la durée restante de son prêt en conservant la même mensualité : l'économie générée sera plus importante qu'en diminuant sa mensualité car l'amortissement du crédit sera plus rapide et le taux sera plus faible sur une durée plus courte.
5.    En profiter pour trouver une assurance de prêt mieux adaptée et/ou plus compétitive et maximiser ainsi les économies générées par l'opération de renégociation
6.    Prévoir de conserver son bien – et donc son crédit - encore 2 ans minimum car lors d'un rachat, on repart en début de prêt avec, par conséquent, un amortissement plus lent les premières années…
 

A propos de VousFinancer.com
Fondé en 2008 par Jérôme Robin, VousFinancer.com, spécialiste du courtage en crédits immobiliers, accompagne de façon personnalisée, les particuliers dans la recherche de la meilleure solution de financement pour leur projet immobilier.
La stratégie de VousFinancer.com se base sur la rencontre avec un seul et unique interlocuteur expert en financement, la transparence (montage du dossier financier réalisé avec le client), et la garantie de trouver rapidement (moins d'une semaine) la solution globale la plus adéquate (assurance de prêt, taux, garanties, mensualités, durées, coût du crédit, frais de dossiers, partenaires bancaires). Vousfinancer.com propose également des solutions pour les crédits professionnels et le rachat de crédits.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Crédit immobilier : 6 régles d'or pour rénégocier son prêt au mieux de ses intérêts" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.