1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)

Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)

04/02/2019 - 14:44 - Sicavonline - Arnaud Riverain GreenSome Finance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)

Arnaud Riverain, associé chez GreenSome, met en garde les investisseurs contre un excès d'optiminisme. Le rebond des marchés  de ce début d'année 2019 ne serait-il pas qu'une simple acalmie avant le retour des perturbations ?

Après 4 mois de baisse ininterrompue du côté des Small et 3 mois pour les Large, le marché s'est nettement repris, signant même l'une de ses meilleures performances depuis 2015. Il convient cependant de resituer le contexte et de préciser que le CAC Small avait chuté 24% tandis que le CAC 40 avait cédé 14%. Aussi, même si les tensions liées à la guerre commerciale sino-américaines, au shutdown, au Brexit et au ralentissement global de l'économie étaient toujours bien présentes, les opérateurs ont préféré jouer l'option des rachats à bon compte. Cette attitude peut se justifier par le fait que les premières publications sont plutôt bonnes ou du moins sont en ligne avec les attentes. Nous avons pu constater que les analystes, tout en saluant 2018, ont commencé à revoir à la baisse leurs prévisions 2019. Dernier élément qui semble avoir été bien accueilli, sans grand enthousiasme néanmoins, le fait que la Fed ait décidé de faire une pause dans son cycle de hausse des taux d'intérêt. Elle a en effet prévu de maintenir ses taux directeurs dans une fourchette entre 2,25% et 2,5% et a ôté de son discours les « hausses graduelles ».

Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)

 


Consensus : des prévisions 2019 difficilement tenables 


Nous surveillons encore les estimations de résultats 2018, la saison des publications n'étant pas encore véritablement amorcée. On constate que le consensus a encore revu à la baisse par rapport à fin décembre et a nettement dégradé par rapport à ses attentes de fin 2017. Sur les six dernières années, les attentes d'évolution des bénéfices par action sont les plus faibles. Depuis 2013, la moyenne était de 7,8% pour le CAC 40 et entre 8 et 10% pour les Small. Nous en sommes donc très loin ce qui rend la baisse des marchés au second semestre nettement plus compréhensible. Reste un point qui nous laisse dubitatif, les prévisions 2019. Certes pour le moment les analystes n'ont pas encore touché à leur modèle, mais au regard du contexte économique, il semble totalement improbable de viser de tels niveaux.

Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)

 


Des valorisation déjà trop élevées ? 


Le retour le mois dernier sur des niveaux proches voire inférieurs à la moyenne pouvait justifier, au moins partiellement, que le marché se repositionne. Néanmoins, la marge de manœuvre est faible et rend le niveau des marchés atteint en janvier moins facilement tenable au regard des prix observés.

Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)



Que faut-il retenir ?


Le marché acheteur a naturellement permis aux les Small cap de surperformer. On ne change pas une équipe qui gagne… quand les marchés montent bien sûr. Attention toutefois car cette hausse est pour nous purement opportuniste et ne repose sur pas grand-chose. Alors certes, nous savons que l'économie mondiale ralentit, c'est acté. L'Europe semble être le vilain petit canard, comme souvent. Là aussi c'est acté. Les errements sino-américains vont aussi peser des deux côtés. Bref, nous disposons d'éléments concrets justifiant d'être prudents alors qu'en 2018 à la même période il s'agissait plus de rumeurs. Le fait que cela soit devenu concret, alors même que les indicateurs ne sont plus dans le vert, a tendance à rassurer et permet aux opérateurs de prendre des positions plus tranchées. Cela rend donc la hausse presque justifiable malgré les risques.

Nous concernant, nous aurions tendance à être beaucoup plus prudents car pour nous la position de la FED est inquiétante. Cela veut dire qu'elle a enregistré le fait que l'économie américaine allait caler et sur ce point il n'est pas certain que le marché le digère vraiment. Enfin du côté européen, en particulier français, au regard des attentes du consensus, le marché joue un scénario intenable en termes de prix. Il est évident que les ajustements vers le bas vont se faire. Par conséquent, lorsque l'on observe les niveaux historiques, le marché est trop cher. Pour nous une correction semble inévitable ce qui n'est pas de bon augure pour les Small Caps. Après, il sera intéressant de trouver celles qui ont été le plus « massacrées » fin 2018 du fait de publications décevantes alors qu'elles disposent de fondamentaux sains. Au final, si la baisse devait l'emporter (un CAC à 4 500 ne semble pas aberrant), ces dernières pourraient être intéressantes car le principal mouvement de vente a déjà eu lieu.

Arnaud Riverain - Associé Gérant - GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Bourse : un mois de janvier possiblement trompeur (GreenSome)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit