Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Epargne : le véritable rendement de vos placements en 2019 et 2020

Epargne : le véritable rendement de vos placements en 2019 et 2020

16/01/2020 - 09:52 - Sicavonline - La Rédac' (mis à jour le : 04/05/2020 - 13:00)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Epargne : le véritable rendement de vos placements en 2019 et 2020

Confrontés à la baisse des taux, de nombreux placements ont vu leur rendement se contracter en 2019. Tous les produits de placements ne sont pas logés à la même enseigne. Quels sont les actifs qui tirent leur épingle du jeu et, à l’opposé, ceux qui perdent du terrain ?

« Accro » à la sécurité, l'épargnant français type privilégie sans contredit les placements garantissant le capital investi au détriment du rendement susceptible de lui être offert et ce, quels que soient sa situation, son âge et ses besoins.

La sécurité, mais à quel prix ?


Cette tendance se renforce alors même que le recul des taux d'intérêt comprime un peu plus la rémunération de l'épargne sécurisée et que le CAC 40 bat des records. L'indice phare de la place parisienne a progressé de plus de 26 % en 2019, soit sa meilleure performance depuis 1999. Les taux des fonds en euros se tassent et les rendements obligataires les plus sécurisés se resserrent, voire pour certains ont glissé en territoire négatif.
Comme évoqué plus haut, l'une des premières victimes des taux bas est l'épargne réglementée. En 2019, les principaux livrets d'épargne réglementée, Livret A et LDDS en tête, affichaient une rémunération annuelle nette de 0,75 % qui pourrait subir un nouveau tassement cette année et toucher un plus bas jamais atteint depuis leur création, soit 0,50 % en février 2020.

Les fonds en euros parviennent davantage à maintenir la tête de l'eau (cf. Epargne : le Livret A plus rentable que le Fonds en euros ?) mais sans que ce soit franchement brillant. Après une rémission en 2018 avec un taux stable par rapport à l'année précédente, le taux de rémunération des fonds en euros qui sont grandement composé d'obligations d'Etat, s'affaisse. Il faudra patienter jusqu'au mois de mars pour connaître l'ampleur des dégâts. Les experts tablent d'ores et déjà sur une fourchette de performance moyenne entre 1,3% et 1,5% nets de frais hors taxes.

Le LEP avec un taux de rendement annuel de 1,25 % net de frais et de taxes fait figure d'exception. Pour mémoire, le LEP ou livret d'épargne populaire s'adresse à la frange de la population la moins aisée. Un LEP ne peut être ouvert que par des épargnants disposant de revenus modestes, il n'est possible d'y verser que 7 700 €. Une personne seule au sens fiscal pouvait ouvrir un LEP en 2019 dès lors que son revenu fiscal 2017 n'excédait pas 19 977 €. Un couple disposant de deux parts fiscales pourra ouvrir un PEL à condition que le revenu du ménage n'excède pas 30 645€.
Refermons le chapitre l'épargne sécurisée avec le classique livret bancaire. Les rendements ici sont à la cave, avec une moyenne de 0,19 % hors taxes, d'après la dernière estimation de la Banque de France. Autant dire que non seulement l'épargnant ne gagne pas d'argent, mais il en perd au regard de la hausse des prix qui devrait tourner autour de 1,1 % en 2019.
La sécurité se paie très cher puisqu'il est désormais quasiment impossible d'allier garantie du capital et un rendement réel positif.

Quitter sa zone de confort


L'épargnant peut espérer obtenir un meilleur rendement sous réserve de quitter sa zone de confort et à condition de disposer d'un horizon de placement relativement long. A cette fin, l'épargnant peut lorgner du côté de la bourse et de l'immobilier.

Nombreux sont les épargnants qui ont déjà franchi le cap et possède un patrimoine immobilier. En France, plus d'un ménage sur deux est propriétaire d'un actif immobilier principalement d'un bien d'usage à distinguer d'un investissement pur.

Malgré les risques inhérents à cette classe d'actif, l'immobilier est de par la nature des biens qui le composent tangible, ce qui lui confère le statut de valeur refuge aux yeux d'une majorité d'épargnants. Pour autant, il est délicat d'avancer un rendement moyen pour cette classe d'actif, tant les écarts peuvent être grands d'un bien à un autre et d'un type de location à un autre (meublé, temporaire…). Par commodité, nous nous contenterons ici de rendre compte du rendement moyen d'un autre pan de l'investissement immobilier, celui des SCPI dites de distribution dont le patrimoine est composé d'immobilier « d'entreprise » et non de logements d'habitation. En 2018, le taux de distribution moyen de ces SCPI était de 4,35%. Les bruissements dans les milieux avertis indiquent que le taux de 2019 s'écartera peu ou prou de celui de 2018, bien que certaines plateformes de distribution l'estiment en légère hausse, ce qui constituerait une première depuis 2010.

L'immobilier se décline de mille façons


En dehors de l'immobilier d'usage, la classe d'actifs immobilière est protéiforme. L'immobilier est également abordable via les OPCI ou encore le crowdfunding ou le crowdlending dont les rendements sont inférieurs aux SCPI pour les premiers et difficiles à estimer pour les seconds.

L'investissement immobilier se décline aussi en bourse. Les foncières cotées constituent un segment à part de cet actif.
Vient ensuite une catégorie d'actifs que les épargnants français ont la fâcheuse tendance à bouder. Alors que sur le long terme, les actions cotées en bourse affichent des rendements annualisés satisfaisants, elles suscitent une défiance chronique à l'égard de laquelle 2019 fait figure de pied de nez, avec un CAC 40 affichant plus de 26 % de hausse. Le SBF 120 s'est quant à lui adjugé un peu plus de 25%. Les petites valeurs se sont moins bien comportées, souffrant d'une prime à la liquidité sur les larges caps, mais le vent pourrait bien tourner en leur faveur.
Evidemment, l'investissement en bourse ne se résume pas aux sociétés du CAC 40 et du SBF 120, les investisseurs ont accès à de nombreux marchés à travers le monde.

D'autres pistes d'investissement treop souvent ignorées à explorer


Les épargnants ont ainsi l'opportunité de diversifier leur patrimoine sur des entreprises non cotées, non soumis aux variations boursières. Le capital-investissement ou private equity, synonyme de prise de participation dans des petites et moyennes entreprises, généralement non cotées, n'est plus réservé aux investisseurs institutionnels.

Les épargnants qui ne sentent pas l'âme d'un business angels peuvent intégrer cet actif via des fonds tels que les FIP, FCPI, FIP Corse et FIP outre-mer, tous assortis d'un avantage fiscal à l'entrée et à la sortie. Désormais, une variante leur est proposé via certains contrats d'assurance-vie.
Les pistes d'investissement et de placements sont nombreuses et ne se limitent pas aux livrets et aux PEL, l'offre est profonde et aux placements les plus répandus s'en ajoutent bien d'autres tels que les métaux précieux, les forêts, les devises…

Epargne : le véritable rendement de vos placements en 2019 et 2020


1 net de frais et d'impôt
2 Taux Banque de France oct. 2019
3 PEL ouverts à depuis le 1er août 2016. En moyenne sur l'ensemble des plans 2,65 % selon la Banque de France
4 Moyenne estimée, taux de rémunération variable d'un contrat à l'autre
5 Estimation en attente de confirmation
(e) estimation

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Epargne : le véritable rendement de vos placements en 2019 et 2020 " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)