1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Bourse
  8. >
  9. CAC 40 : un krach boursier peut-il entrainer une fermeture des marchés ?

CAC 40 : un krach boursier peut-il entrainer une fermeture des marchés ?

21/04/2020 - 16:01 - Sicavonline - La Rédac' (mis à jour le : 04/05/2020 - 12:44)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



CAC 40 : un krach boursier peut-il entrainer une fermeture des marchés ?

Suite à l’hémorragie sur les places boursières que rien ne semblait pouvoir juguler, la rumeur d’une possible fermeture des marchés s’est répandue telle une trainée de poudre. Dans une telle configuration, qui a le pouvoir de prendre la décision de couper les échanges sur la place boursière parisienne ? A-t-on déjà expérimenté un black-out complet ?

Les places boursières du monde entier ont pris le bouillon, Paris y compris. En un mois, l'indice principal français, le CAC 40, a dégringolé de près de 40 % entre le 19 février et le 18 mars, avant de partiellement se reprendre et effacer une partie de ses pertes. Sachant que dans le contexte de l'épidémie de Covid-19 qui voit le confinement s'étirer d'ores et déjà sur plus d'un mois la récession apparait comme une certitude et la dépression économique comme une éventualité, , de nouveaux et spectaculaires décrochages boursiers sont plus que jamais possibles.

Il est par conséquent plausible que resurgisse l'hypothèse d'une fermeture des places boursières, , comme ce fut le cas durant l'affolement de mars.,. Le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) s'était alors très vite exprimé afin d'expliquer pourquoi il était opposé à une telle éventualité.

« Le régulateur ne va pas fermer des marchés qui fonctionnent. »


Pourquoi le président de l'AMF s'est opposé au gel des marchés boursiers ?

Interrogé par le journal Les Echos, Robert Ophèle, président de l'AMF estime qu'aucun motif valable ne justifie la fermeture des marchés. « D'un point de vue opérationnel, les marchés […] fonctionnent très correctement », de ce fait, le président de l'Autorité des Marchés Financiers n'a pas envisagé de fermer les marchés qu'il jugeait liquides et suffisamment actifs. Il a également ajouté à l'appui de son argumentation que « la fermeture du seul marché français se traduirait par une fuite des transactions sur d'autres marchés […] et fermer les marchés actions aurait des conséquences sur d'autres classes d'actifs, et réduirait encore leur liquidité. » L'opposition du président de l'AMF à une fermeture des marchés réside également dans la nature de la crise sanitaire actuelle dont personne ne peut prédire la fin. Robert Ophèle voit en cette incertitude un motif supplémentaire de ne pas ordonner la fermeture les marchés. Cela pourrait entrainer une fermeture des marchés pour une durée indéterminée.
L'autorité administrative observait alors qu'à ce stade les titres étaient suffisamment liquides et les volumes échangés importants, et que les cours n'étaient que le juste reflet des incertitudes actuelles.

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la température

L'éventualité d'un gel total des marchés a évidemment suscité des débats quant à son efficacité alors que les investisseurs ont accès à l'ensemble des places boursières de la planète. Certains experts avancent que ce genre de décision revient à casser le thermomètre sans faire baisser la température ou encore à coller un pansement sur une jambe de bois.

D'autant que les pouvoirs conférés à l'Autorité des marchés financiers (AMF) lui permettent uniquement de suspendre les plateformes de négociation qu'elle régule, ce qui exclut les transactions de gré à gré et celles réalisées sur des plateformes étrangères. Or, la moitié des transactions sur les valeurs françaises sont réalisées hors de France.

Si le marché français était le seul à fermer, cela entraînerait une fuite des transactions sur des marchés étrangers et gèlerait les autres transactions. L'hypothèse d'une fermeture coordonnée à l'échelle européenne, voire internationale, est peu crédible. Autre conséquence probable : le report de la pression sur d'autres classes d'actifs comme les titres de dette, essentiels au financement de l'économie.

La fermeture des marchés financiers nécessiterait de pouvoir anticiper leur date de réouverture, ce qui n'est pas possible aujourd'hui, et cela plongerait les investisseurs dans une encore plus grande incertitude.

Une position que ne partageait pas Marc Touati, le fondateur du cabinet ACDEFI, qui dans un tweet daté du 19 mars 2020, interloqué, se demandait ; « Mais quand va-t-on comprendre qu'il faut fermer les marchés ?! » Il a évoqué à l'occasion de plusieurs interviews une nécessaire mise en quarantaine de la bourse pour « calmer le jeu ». Jezabel Coupey Soubeyran, maîtresse de conférence en sciences économiques, interrogée par nos confrères du journal La Croix, plaidait en faveur d'une cotation ponctuelle, une fois par semaine, ou une fois tous les quinze jours, pour qu'un prix de marché puisse toujours être donné aux actions.

Qui peut décrèter la fermeture des marchés en France ?

S'il n'a pas souhaité faire usage de son autorité, le président de l'AMF détient cependant le pouvoir de suspendre les marchés mais uniquement pour une durée limitée de 48 heures. Une ordonnance prévoit en effet que « lorsqu'un événement exceptionnel perturbe le fonctionnement régulier d'un marché réglementé, le président de l'Autorité des marchés financiers ou son représentant légalement désigné peut suspendre tout ou partie des négociations, pour une durée n'excédant pas deux jours de négociations consécutifs. » Au-delà d'une durée de 48 heures, la suspension est prononcée par arrêté du ministre chargé de l'économie pris sur proposition du président de l'Autorité des marchés financiers. Ces décisions sont rendues publiques.
Enfin, dès lors que la suspension sur un marché réglementé a duré plus de deux jours de négociations consécutifs, les opérations en cours à la date de suspension peuvent être compensées et liquidées dans les conditions définies par les règles du marché.

Les marchés financiers ont-ils déjà fermé ?

Jusqu'à maintenant, le marché français n'a été fermé que pour des raisons techniques et pour une durée limitée, avec une date de réouverture connue à l'avance. L'AMF rappelle que la dernière fermeture de la Bourse de Paris remonte à 1968, après l'incendie du Palais Brongniart et avant la création du CAC 40. De l'autre côté de l'Atlantique, le dernier gel de la bourse de New-York date de 2001 suite aux tristement célèbres attentats du 11 septembre.

D'autres dispositifs destinés à amortir la chute des marchés ?

Il existe des mécanismes de coupe-circuits pour suspendre temporairement les échanges sur une place boursière en situation de chute soudaine et précipitée. Le régulateur peut alors imposer une pause de quelques minutes afin de calmer un mouvement de panique.

 

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 400 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "CAC 40 : un krach boursier peut-il entrainer une fermeture des marchés ?" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 400 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)