1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Les gérants au crible
  6. >
  7. Paris rattrapé par la menace nucléaire au Japon

Paris rattrapé par la menace nucléaire au Japon

16/03/2011 - 16:00 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Le rebond de 5,68 % du Nikkei à la Bourse de Tokyo n'a pas suffi à soutenir la Bourse de Paris. A 15h55, le CAC 40, qui avait pourtant ouvert en légère hausse, abandonne 0,19 % à 3.773,81 points. Les craintes d'une catastrophe nucléaire suite à une nouvelle explosion d'un réacteur de la centrale de Fukushima ont rapidement pris le dessus, d'autant plus que la dette portugaise inquiète de nouveau et que l'immobilier américain s'enlise.

La Bourse de Paris, qui avait ouvert en timide hausse, faisant écho au rebond technique de 5,68 % du Nikkei à la Bourse de Tokyo, n'a pas résisté longtemps aux inquiétudes autour de la centrale nucléaire de Fukushima. A 15h55, le CAC 40 cède 0,19 % à 3.773,81 points. La menace d'une crise nucléaire majeure au Japon plane plus que jamais au-dessus des marchés actions, alors qu'un nouvel incendie s'est manifesté mercredi dans le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Fukushima, heurtée par le tsunami de vendredi 11 mars. Les tentatives de l'armée pour refroidir les réacteurs, en surchauffe, en les arrosant d'eau depuis un hélicoptère, ne suffisent pas à rassurer les investisseurs, d'autant plus que les autorités nippones ont fait part de leur préoccupation. Mardi, l'empereur Akihito s'était déclaré «profondément préoccupé » par la tournure des événements. Le premier ministre, Naoto Kan, lui a emboité le pas en reconnaissant que le degré de radioactivité avait « considérablement augmenté » dans le nord-est du pays, ainsi qu'au sein de la capitale, Tokyo. Le gouvernement français a également adopté un ton plus dramatique. Le ministre du budget François Baroin a déclaré que «dans le pire des scénarios, l'impact [serait] comparable à Tchernobyl », tandis que la ministre de l'environnement, Nathalie Kosciusko-Morizet, a soutenu que « le scénario du pire [était] possible, et même probable » suite aux accidents survenus dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Fukushima. La recrudescence des inquiétudes autour de la dette portugaise n'est pas de nature à réconforter les marchés. Mardi soir, l'agence de notation Moody's a abaissé la note de la dette souveraine du Portugal de deux crans, à A3, avec une perspective négative, en raison d'une conjoncture économique jugée incertaine. En outre, le rejet par l'opposition sociale-démocrate du nouveau programme d'austérité du premier ministre José Socrates pourrait déboucher sur des élections anticipées et mettre en péril les réformes visant à réduire le déficit public. Par ailleurs, les marchés devront encore patienter pour assister au redressement du marché immobilier américain. Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont plongé de 22,5 % en février, ressortant à 479.000 en rythme annuel, alors que le consensus des économistes n'avait prévu qu'un repli à 570.000. Contre toute attente, le nombre de permis de construire accordé a également baissé de 8,2 %. En dépit de ce climat morose, Areva, sévèrement sanctionné mardi (-8,56 %), se reprend, avec une avancée de 3,71 % à 15h55. PPR et AXA rebondissent également de respectivement 1,20 %, 0,40 %. En revanche, les banques, pénalisées par les craintes autour de la dette portugaise, perdent du terrain. BNP Paribas, Natixis et Société Générale cèdent respectivement 1,73 %, 1,65 % et 1,55 % tandis que Crédit Agricole lâche 0,99 %.

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Paris rattrapé par la menace nucléaire au Japon" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)