1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Les gérants au crible
  6. >
  7. Séisme japonais : des conséquences économiques encore difficiles à évaluer

Séisme japonais : des conséquences économiques encore difficiles à évaluer

14/03/2011 - 18:35 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Séisme japonais : des conséquences économiques encore difficiles à évaluer

Feu à Odaiba suite au tremblement de terre de Sendai

Si certains analystes comparent déjà les conséquences économiques du séisme qui a frappé le nord-est du Japon vendredi dernier à celles du tremblement de terre de Kobe en 1995, J.P.Morgan Asset Management attend d'être mieux informé avant de se lancer dans des estimations, qui lui paraissent pour l'instant hasardeuses et inappropriées.

« Vendredi dernier, le plus grand tremblement de terre de l'histoire du Japon (d'intensité 8,9 sur l'échelle de Richter) a frappé le Nord Est du Japon, causant d'énormes dégâts matériels et humains », rappelle J.P. Morgan Asset Management. « Les préfectures de Miyagi et Fukushima ont été frappées de plein fouet, la ville de Sendai ayant été la plus directement touchée. Ce drame s'est produit juste avant la fermeture du marché, qui a clôturé en baisse de 1,7 %, mais les contrats à terme négociés à Singapour ont accentué la baisse par la suite en corrigeant de 3 %, ayant pris la mesure de la catastrophe. »

La société de gestion souligne que « les autorités japonaises ont promis leur soutien, la Banque du Japon se tenant prête à fournir en urgence toutes les liquidités nécessaires. Certains suggèrent que l'on risque d'assister à d'importantes ventes de bons du Trésor américains par les compagnies d'assurance japonaises pour financer la reconstruction. Pourtant, si l'on en croit les faits, notamment d'après les retombées du tremblement de terre de Kobe en 1995, rien n'est moins sûr. »

« Au moment d'écrire ces lignes, il est quasiment impossible (et inapproprié compte tenu de la tragédie humaine à œuvre) d'avoir une idée claire de l'impact économique de ce drame », selon J.P. Morgan Asset Management. « Plusieurs rapports du « sell-side » l'ont comparé au tremblement de terre de Kobe, qui s'était élevé à 7,2 sur l'échelle de Richter. Les préfectures de Migayi et Fukushima représentent ensemble une population de 4,5 millions de personnes et un PIB combiné de 16,2 trillions de yens, soit l'équivalent de 3,5 % environ du PIB national. A titre de comparaison, les régions de Kobe et Osaka représentaient environ 6 % du PIB avec une population de l'ordre de 14,5 millions de personnes. Les deux préfectures sont réputées pour la fabrication d'automobiles, de machines de précision, d'électronique et d'informatique. Les estimations des dommages économiques causés par le tremblement de terre de Kobe ont fortement varié (en partie du fait de l'attentat terroriste survenu dans le métro japonais en mars 1995, rendant difficile d'isoler les effets du drame de Kobe), mais si l'impact devait être similaire pour ces deux préfectures, l'effet global à en attendre sur l'économie globale serait compris entre 0,3 % et 1,3 % du PIB. »

« Ces chiffres sont là davantage pour donner une perspective que pour essayer de quantifier cet impact. Notre stratégie d'investissement reste inchangée dans l'attente de recueillir de nouvelles informations complémentaires et nos pensées s'adressent aux japonais en ces temps difficiles. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Séisme japonais : des conséquences économiques encore difficiles à évaluer" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)