1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Amundi ambitionne 7 Mds d'euros de collecte Actions en 2011 et + 20 % d'ici 2014

Amundi ambitionne 7 Mds d'euros de collecte Actions en 2011 et + 20 % d'ici 2014

22/06/2011 - 15:27 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Amundi ambitionne 7 Mds d'euros de collecte Actions en 2011 et + 20 % d'ici 2014

Yves Perrier, Directeur Général d'Amundi

Amundi a annoncé par la voix de son Directeur Général Yves Perrier un objectif de collecte de 7 milliards d'euros pour ses gestions actions en 2011. Les Actions constituent l'un des axes de développement que la société de gestion entend privilégier. Amundi vise 20 milliards d'euros de collecte Actions d'ici 2014, dont plus de 60 % sur des solutions globales et des produits de performance absolue.

Chez Amundi les ambitions ne sont pas revues à la baisse. A l'occasion d'une conférence de presse tenue hier dans les locaux de la société de gestion boulevard Pasteur à Paris, Yves Perrier, son Directeur Général, a clairement exposé les objectifs de collecte de ses gestions Actions : « Notre ambition est d'accroître nos encours de 20 % d'ici 2014. » Des encours Actions qui s'élèvent aujourd'hui chez Amundi à 108 milliards d'euros, et devraient donc progresser de 7 milliards en 2011 et de plus de 20 milliards d'ici 2014. Deux tiers de cette collecte devraient être réalisés sur des solutions globales et des produits à performance absolue.

La filiale du Crédit Agricole (à 75 %) et de la Société Générale (à 25 %) qui totalise, toutes classes d'actifs confondues, 712 milliards d'euros d'encours sous gestion, revendique la position de numéro 1 de l'Asset Management en France, et se range au 3e rang européen (derrière Axa et Allianz) ainsi qu'au 8e mondial ; l'objectif déclaré d'Amundi est de conforter et d'étendre ses positions de leader dans la gestion d'actifs. Le développement de la collecte Actions participe de cette stratégie.

« Les actions sont au cœur de notre stratégie de développement, qui vise à faire d'Amundi le leader européen de la gestion d'actifs », insiste Yves Perrier.

Un marché en mutation, selon Amundi

Pour Amundi, l'avenir dans la collecte Actions réside à l'Est (Moyen-Orient, Asie), là où se trouvent aujourd'hui les flux. Comme le synthétise Pascal Blanqué, le Directeur du métier Institutionnels et distributeurs tiers et CIO du groupe, « les déficits sont à l'Ouest, l'épargne est à l'Est».

Amundi souhaite aussi s'adapter à un marché en profonde mutation. « Il y a une dizaine d'années, nous partions d'un modèle à dominante domestique où nous vendions de la France à des Français », rappelle Romain Boscher, le directeur des gestions Actions d'Amundi. « Le challenge était [alors] de découvrir que notre nouveau jardin était en train de devenir la zone Euro. » Mais au cours des toutes dernières années, offre et demande se sont « profondément renouvelées. » Les clients ne recherchent plus la proximité géographique. « Ce sont des clients qui raisonnent avec une approche globale, qui veulent une solution globale », insiste le directeur des gestions Actions d'Amundi, pour qui cette nouvelle typologie de clientèle est également avant tout en attente de performance absolue.

Une mise en adéquation de l'offre et du dispositif

Amundi considère pouvoir répondre à cette évolution de la demande. « Nous sommes probablement l'un des rares acteurs européens à disposer de solutions aboutie », insiste Romain Boscher qui estime par ailleurs qu' « aujourd'hui peu d'acteurs européens peuvent se prévaloir d'avoir déjà des actifs significatifs dans la performance absolue . » Le directeur des gestions Actions d'Amundi qui met de surcroît en exergue les réels savoir-faire de son groupe dans la gestion active et mondiale, (plus particulièrement dans les domaines de la gestion émergente et des matières premières matières premières) concède cependant que la société de gestion devra « renforcer [ses] positions dans tout ce qui constitue le Global Equity au sens large, autrement dit les portefeuilles de grandes capitalisations mondiales, domaine dans lequel aujourd'hui notre visibilité et nos encours ne sont pas encore à la hauteur de nos ambitions. »

Afin d'offrir une solution globale, « un dispositif de gestion purement local n'a plus de sens. » Amundi passe donc à l'Equity Network, une organisation où le multi-local se voit remplacé par la mise en réseau des compétences locales afin de favoriser les échanges de savoir-faire et de meilleures pratiques.

Le renforcement de ce dispositif ne passe pas a priori par une opération de croissance externe à court terme, l'objectif pour Amundi étant, selon Yves Perrier de mener une croissance organique rentable.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Amundi ambitionne 7 Mds d'euros de collecte Actions en 2011 et + 20 % d'ici 2014" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit