1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Prix immobiliers : la baisse du prix des logements se propage (Notaires)

Prix immobiliers : la baisse du prix des logements se propage (Notaires)

29/04/2013 - 17:33 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Prix immobiliers : la baisse du prix des logements se propage (Notaires)

Les notaires Paris-Ile-de-France constatent que la baisse des prix des logements demeure modérée (- 1% entre février 2012 et février 2013) alors que le volume des transactions continue de s'effondrer (- 26 % sur un an). Les notaires reconnaissent toutefois que la modération des prix certes encore timide se propage à l'ensemble de la Région et des biens (appartements ou maisons). Est-ce le signe que le marché immobilier francilien est en train de basculer et d'entamer une phase de baisse tangible et durable ?

La dernière note de conjoncture des notaires Paris-Ile-de-France indique que les prix des logements font encore preuve d'une incroyable résistance tandis que le nombre de transactions continue de s'effondrer.

En baisse, les prix immobiliers résistent encore

En trois mois, à fin février 2013, les prix des logements anciens dans la Région Ile-de-France ont en moyenne perdu - 0,8 %, - 0,2 % à Paris, - 0,9 % en Petite Couronne et -1,3 % en Grande Couronne. Sur un an, les notaires estiment que l'évolution des prix est peu sensible tant à Paris que dans la Couronne (-1% sur un an pour l'ensemble des logements anciens, 0 % à Paris, - 1 % en Petite Couronne et -1,9 % en Grande Couronne). Le marché connaît en effet depuis août 2012 un mouvement général d'érosion du niveau des prix qui ne s'accélère pas malgré la chute constatée sur les volumes de transactions.

Les volumes de transactions s'effondrent

Par rapport à décembre 2011-février 2012, le nombre de ventes de logements anciens en Ile-de-France a reculé de 26% entre décembre 2012 et février 2013. La chambre des notaires Paris-Ile-de-France rappelle « qu'en janvier 2012, le marché francilien (surtout les appartements et les biens situés dans la Capitale) avait connu une forte activité due au changement de régime d'imposition des plus-values immobilières.

A Paris, la chute des vente est encore plus remarquable (-37% par rapport à la même période un an auparavant) avec 6.300 ventes seulement enregistrées de décembre 2012 à février 2013. « Dans la Région, le marché des maisons résiste mieux, avec une baisse des volumes de ventes de 18% sur la même période (contre une baisse de 29% pour le nombre de ventes d'appartements). » notent les notaires.

8.100 €/m2 à Paris

Dans la capitale, le prix moyens du mètre carré est néanmoins repassé sous la barre des 8.300 euros en février pour s'établir à 8.290 euros. D'après les indicateurs avancés sur les prix issus des avant-contrats, l'érosion du niveau des prix devrait se poursuivre au cours du deuxième trimestre pour atteindre environ de 8.100 euros/m².

Généralisation de la baisse des prix immobiliers : quelles conséquences ?

Tout en insistant sur la faiblesse de la baisse des prix des logements, les notaires prennent acte de sa propagation. Plus aucun département de la Région n'échappe au phénomène. De là à en déduire que le marché francilien a franchi une nouvelle étape, les notaires ne semblent pas prêts à s'y résigner. « L'ampleur de ce mouvement [de baisse généralisée] est encore incertaine. Il faudra donc sans doute attendre encore les données du printemps pour préciser le niveau des variations des prix. » relativisent les notaires qui visiblement ne souhaitent pas établir de pronostics.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Prix immobiliers : la baisse du prix des logements se propage (Notaires)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +