1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier : une légère remontée des taux défavorable au pouvoir d'achat

Immobilier : une légère remontée des taux défavorable au pouvoir d'achat

26/07/2013 - 18:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : une légère remontée des taux défavorable au pouvoir d'achat

Le palmarès mensuel des taux d'emprunt immobilier dans les dix plus grandes villes françaises publié par le courtier en crédit immobilier, Meilleurtaux.com, fait état pour la première fois depuis près de 18 mois d'une remontée des taux dans 5 villes sur 10. Si les taux demeurent historiquement bas puisqu'installés quasiment partout sous le seuil des 3%, ce léger rebond des taux se double dans la majorité des villes étudiées d'un recul du pouvoir d'achat immobilier.

Taux d'intérêt : un début d'inversion de la tendance

Après près de 18 mois de baisse continue, les taux de crédit immobilier se sont doucement retournés à la hausse en juillet à Toulouse, Montpellier, Marseille, Strasbourg et Lyon. Ainsi les taux record de 2,26% sur 15 ans, 2,50% sur 20 ans et 2,65% sur 25 ans en juin ne sont plus d'actualité en juillet. En effet, en juillet, les meilleurs taux négociés sur 15, 20 et 25 ans progressent tous de près de +0,3 point et se fixent respectivement à 2,55% (à Marseille), 2,80% (à Bordeaux, Toulouse et Nantes) et 2,95% (à Bordeaux).

Sur leur lancée des mois précédents, les villes de Bordeaux, Paris, Lille et Nice sont les dernières à résister à la remontée des taux d'emprunts immobilier avec des replis respectifs de -0,15 point, -0,05 point, -0,05 point et -0,10 point.

Toutefois, les taux d'intérêt demeurent à des niveaux historiquement faibles et ne devraient pas remonter brutalement puisque, à en croire Sandrine Allonier, responsable des études économiques de Meilleurtaux.com : « Contrairement à la période de remontée des taux observée en 2011 à un moment où le marché immobilier était florissant, la demande limitée devrait conduire les banques à ne remonter leurs taux que très progressivement et continuer à accorder des décotes importantes pour les bons profils  ».

Pouvoir d'achat immobilier : seulement 3 rescapés

Alors que l'étude précédente faisait état d'une progression du pouvoir d'achat dans 7 villes sur 10 en juin, seules les villes de Paris, Montpellier et Nice confirment cette tendance de façon très mesurée en juillet, grâce notamment à une baisse des prix dans les 2 premières. En effet, pour 1000€ de mensualité sur 20 ans, le gain en surface s'élève à +0,1m² à Paris, +0,3m² à Montpellier et +0,5m² à Nice. A l'inverse, le pouvoir d'achat immobilier chute fortement à Marseille (-3m²) et à Strasbourg (-2m²). La ville de Bordeaux enregistre quant à elle une baisse de son pouvoir d'achat de -0,2m² pour le second mois consécutif.

Hervé Hatt, président de meilleurtaux.com, conclut que : « Dans un contexte de légère remontée des taux alors que les prix ne baissent pas ou très peu dans les zones tendues, la mesure donnant aux départements la possibilité d'augmenter les droits de mutation pourrait avoir une incidence directe sur le pouvoir d'achat immobilier des potentiels acheteurs et renforcer l'attentisme dans un marché déjà ralenti ».

Néanmoins ces variations de pouvoir d'achat immobilier ne permettent pas de combler les fortes disparités qui subsistent entre les différentes villes. Pour preuve, selon Meilleurtaux.com, 1000€ de mensualité sur 20 ans permettent d'acquérir 79,5 m² à Strasbourg et seulement 21,3m² à Paris, soit quasiment 60m² de surface d'écart. Dans la plupart des autres villes, les candidats à l'accession peuvent, avec les mêmes conditions d'emprunt, s'offrir un logement dont la surface est comprise entre 60 et 70 m² environ, hormis à Lyon et à Nice où le pouvoir d'achat s'élève respectivement à 48,3 et 49,1 m².

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : une légère remontée des taux défavorable au pouvoir d'achat" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.5%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.