1. Bourse & Sicav
  2. Focus entreprises
  3. Des profit warnings à attendre sur les cycliques - Buzaré (Dexia AM)

Des profit warnings à attendre sur les cycliques - Buzaré (Dexia AM)

01/07/2011 - 11:48 - Sicavonline - Vincent Bezault



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Des profit warnings à attendre sur les cycliques - Buzaré (Dexia AM)

Si Frédéric Buzaré, Responsable de la gestion Actions de Dexia AM, croit que l'adoption par le parlement grec ouvre la voie à un rebond technique de la bourse et des valeurs bancaires, il ne se départit pas pour autant d'une indéniable prudence. L'expert de Dexia AM se méfie du comportement des valeurs cycliques et des profit warnings qu'elles pourraient lancer en raison de l'essoufflement de la croissance économique.

Frédéric Buzaré, vous considérez qu'une fenêtre de tir se présente sur le marché actions.

Après avoir été très prudent ces trois derniers mois dans mon exposition aux actions, je suis redevenu un peu plus offensif dans la perspective de l'adoption par le parlement grec du plan d'austérité demandé par l'Union Européenne. J'ai donc dans l'attente du vote surpondéré les banques en pariant sur le fait qu'elles emmèneraient le rebond du marché.

Le parlement grec a bel et bien voté le nouveau plan d'austérité qui lui était demandé mais croyez-vous que le marché actions puisse repartir durablement de l'avant

Non tant que la croissance ne paraîtra pas soutenable et durable. Je crains qu'après le rebond technique les marchés actions soient de nouveau confrontés à la réalité, à savoir que l'économie ralentit plus qu'on ne l'imaginait. Les derniers « profit warnings », les récents avertissements sur résultats, sont à ce titre assez révélateurs. Des groupes solides comme AzkoNobel, Philips ou Siemens ont publié des chiffres et des perspectives en deçà des attentes. C'est un signe.

Dans la mesure où la croissance vous parait aléatoire, prenez-vous vos distances avec les valeurs cycliques ?

Effectivement, je suis passé à sous-pondérer sur les valeurs cycliques. Je redoute que beaucoup d'entre elles n'émettent des avertissements sur résultats. Je ne les mets cependant pas toutes dans le même sac. J'apprécie Safran. Aujourd'hui, il est très difficile de gagner de l'argent avec des compagnies aériennes (en tout cas les traditionnelles) mais chaque année davantage d'avions volent dans le ciel. Avoir le motoriste qui les équipe en portefeuille ne me parait pas une mauvaise idée, surtout que quand Safran vend un moteur, il s'assure des revenus visibles pour vingt-cinq ans grâce à ses contrats de maintenance.

Vous sous-pondérez les télécoms et les utilities pour quelle raison ?

Ce sont des secteurs en déflation où l'influence du politique prime les fondamentaux.

Quels secteurs ont vos faveurs ?

Je surpondère les produits de première nécessité au travers d'entreprises comme Diageo ou Danone. Je fais de même avec les matières premières en misant notamment sur les pétrolières intégrées telles que Royal Dutch Shell ou sur les parapétrolières. Parmi les minières, j'affectionne en ce moment Rio Tinto.
Parmi les grandes tendances que je joue sur les trois ou quatre années qui viennent, il y a naturellement celle du consommateur asiatique qui s'enrichit et celle du consommateur européen qui s'appauvrit. Des groupes comme Swatch ou Volkswagen me paraissent tout indiqués pour profiter de la montée du niveau de vie en Asie. Des spécialistes du low-cost comme Ryanair devraient pour leur part tirer leur épingle du jeu chez nous.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Des profit warnings à attendre sur les cycliques - Buzaré (Dexia AM)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit