1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Immobilier parisien et francilien : l'âge de glace, avant la débâcle ?

Immobilier parisien et francilien : l'âge de glace, avant la débâcle ?

03/07/2012 - 14:30 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier parisien et francilien : l'âge de glace, avant la débâcle ?

L'immobilier à Paris et en Ile-de-France est entré ces derniers mois dans une nouvelle ère glaciaire, avec des volumes de transactions en net décrochage, des acheteurs frileux et des vendeurs souvent irréalistes. A quand la fin de l'âge de glace sur le marché immobilier ?

Le mercure a beau en ce début d'été faire rougir les thermomètres, l'immobilier en Ile-de France, et à Paris en particulier, demeure complètement gelé. La nouvelle édition du Baromètre immobilier de MeilleursAgents.com l'atteste. Hélas, cet âge de glace du résidentiel pourrait bien encore perdurer. Avant la grande débâcle immobilière ?

La crise des transactions immobilières

En mai, les prix de l'immobilier ont fléchi de 0,3 % à Paris (75). Ils sont restés étales dans les Hauts-de-Seine (92) et ont, en revanche, progressé de +0,8 % en Seine-Saint Denis (93) et de 0,3 % dans le Val-de-Marne (94).
En moyenne, la hausse des prix immobiliers fut sur la même période de + 0,3 % en petite couronne. Elle fut de même proportion en grande couronne.

Mais ces variations du prix de la pierre ont peu de signification dans la mesure où elles ont été réalisées dans un contexte de poursuite de la baisse des volumes de transactions. Le marché immobilier francilien sonne creux. Seulement 600.000 transactions devraient être signées en 2012 contre 850.000 en 2011, soit 30 % de moins.
« Le marché immobilier francilien est assommé, endormi, comme tétanisé par le pessimisme et l'attentisme,» insiste Sébastien de Lafond, le président de MeilleursAgents.com.

Dans ce marché neurasthénique et déprimé, seules les petites surfaces qui se louent facilement (les prix des studios et 2 pièces se sont accrus de +0,9 % à Paris), les biens de très grande qualité et le micro marché du très haut-de-gamme motivent encore les acheteurs ; les produits banals se vendent mal. (Toujours sur Paris, les grandes surfaces de 3 pièces et plus ont vu leur prix fléchir de -0,1 % en mai).

Selon MeilleursAgents.com, persévèrent donc essentiellement dans leurs achats d'immobilier les investisseurs en recherche de sécurité qui font fi du rendement locatif qu'ils obtiendront en retour.

Crédit immobilier  : des taux d'intérêt pourtant exceptionnellement bas

Ceux-là mis à part, ce sont « quelques primo-accédants aidés ou aisés » qui se montrent encore actifs sur le marché de l'immobilier francilien, mais leurs exigences, compte tenu des prix, se sont accrues. En tout cas, ils comptent parmi les rares à pouvoir tirer parti de l'extrême faiblesse des taux d'intérêt, car sur des durées d'emprunt de 20 et 25 ans, « les taux moyens affichés pour les meilleurs dossiers [de demande de crédit immobilier] s'établissent respectivement à 3,45 % et 3,60 %*, » note-t-on chez MeilleursAgents.com

Des prix trop chers

Pour tous les autres candidats à l'achat d'un appartement ou d'une maison, les choses s'avèrent plus compliquées. Surtout que comme le souligne le réseau d'agents immobiliers de Sébastien de Lafond, certains vendeurs, sans doute gagnés par l'ivresse des sommets après avoir vu une décennie durant le marché immobilier monter inexorablement, en veulent toujours plus, n'hésitant pas à réclamer des prix 10 % supérieurs à ceux du marché, qui sont pourtant déjà prohibitifs. La sanction est souvent, voire systématiquement, là. Dès qu'elle est perçue comme trop chère, l'offre ne rencontre aucune demande.

A quand le grand dégel de l'immobilier parisien et francilien ?

Outre la cherté de l'immobilier à Paris et en Ile-de-France, le climat économiquement anxiogène n'invite pas les acquéreurs à la prise de risque. Pour que le marché immobilier se débloque à Paris et dans les départements limitrophes, il faudra, selon MeilleursAgents.com, en passer par une clarification réglementaire et fiscale, un vrai regain de confiance dans la zone euro, l'amélioration générale du climat des affaires mais aussi une disparition définitive des incitations fiscales dans le neuf qui pourrait favoriser l'ancien.

A contrario, une remontée des taux d'intérêt et un pessimisme ambiant toujours prégnant maintiendraient l'immobilier francilien dans son âge de glace, en gelant les transactions... jusqu'au jour où les événements se précipiteront.

« La situation actuelle fonctionne comme un barrage sur un fleuve qui ne peut éternellement contenir le trop plein, » souligne Sébastien de Lafond. « Tôt ou tard, les transactions qui ne se réalisent pas aujourd'hui devront être signées. Un blocage durable pourrait provoquer une purge sévère. »

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier parisien et francilien : l'âge de glace, avant la débâcle ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 237 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)