1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Prix immobilier : le blues des acheteurs

Prix immobilier : le blues des acheteurs

27/11/2012 - 14:59 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Prix immobilier : le blues des acheteurs

Le ressenti des acquéreurs à l'égard du marché immobilier et de son évolution s'améliore-t-il ? Pas vraiment. En dépit de conditions favorables, taux d'emprunt au plus bas, coup de frein sur les prix immobiliers, les acheteurs restent sur leurs gardes, souligne la dernière enquête Logic-immo.com/TNS Sofres.

Tous les trimestres, l'indice du moral immobilier Logic-Immo.com/TNS SOFRES jauge la perception des candidats à l'acquisition d'un logement.

Des améliorations sans effet sur le moral des acheteurs

Moins pessimistes qu'en début d'année, les futurs acquéreurs sont toujours en proie aux doutes.
Depuis janvier 2011, les candidats à l'accession n'ont jamais été aussi positifs à la question de savoir si le moment était propice à l'achat. Un acquéreur sur deux pense que c'est le moment d'acheter et seuls 15% d'entre eux y sont défavorables. Cette certitude s'est renforcée de manière graduelle au cours de l'année 2012 avec 37% d'opinion favorable en janvier 2012 contre 51% en octobre, et ce, malgré l'absence de refonte prévue sur les mesures incitatives à la primo-accession.

« La fin de l'année 2012 est marquée par un nouveau paradoxe : les taux de crédit sont pratiquement redescendus à leurs niveaux plancher, les prix se sont (enfin) stabilisés, ils baissent même ici et là, et pourtant... les candidats à l'accession ont du mal à passer à l'acte », souligne Stéphanie Pécault, responsable des études Logic-immo.com

Reste que l'impact de la décote des taux d'intérêt est terni par des conditions d'octroi de crédit perçues comme encore difficiles : 56% des acquéreurs jugent qu'elles restent restrictives en octobre 2012. Ainsi, la baisse des taux d'intérêt ne suffit à expliquer l'opinion favorable des acquéreurs à l'égard du marché.

Situation financière personnelle et perspectives économiques jugées fragiles

Malgré cette meilleure perception du marché immobilier, les acheteurs potentiels restent très attentistes, estimant que leur situation financière personnelle et les perspectives économiques moroses ne leurs permettent pas de s'endetter.

Du coup, les candidats à l'accession continuent de différer leur achat, dans l'espoir de voir les prix immobiliers baisser. Plus de la moitié des candidats à l'accession sont persuadés que les prix vont diminuer. Cette conviction se traduit par des comportements d'achat qui contrastent fortement avec ce que l'on a connu en 2010 et au premier semestre 2011. Les acquéreurs sont moins pressés et négocient beaucoup plus les biens.

D'après Logic-Immo.com « rien ne laisse présager un rebond de la demande dans les mois à venir. mais de nombreux vendeurs pourraient revenir sur le marché et permettre une détente sur les prix immobiliers.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Prix immobilier : le blues des acheteurs " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.