1. Impôts & fiscalité
  2. ISF 2019
  3. Comment faire baisser la pression fiscale en cette fin d'année

Comment faire baisser la pression fiscale en cette fin d'année

18/11/2013 - 17:48 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Comment faire baisser la pression fiscale en cette fin d'année

Vous ne le savez peut-être pas ou l'avez-vous tout simplement oublié, mais il existe un moyen simple et efficace pour réduire ses impôts. Effectuer un don à une ou plusieurs associations, fondations et autres organismes non gouvernementaux avant le 31 décembre permet d'abaisser le montant de l'impôt sur le revenu et même celui l'ISF.

Alors que la pression fiscale ne cesse d'augmenter et que les règles fiscales sont de moins en moins lisibles, il existe encore un moyen simple et généreux de réduire ses impôts, que ce soit l'impôt sur le revenu ou l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). La solution consiste à effectuer des dons aux associations, fondations et autres organismes non gouvernementaux.

Quand la générosité règle une partie vos impôts !

Les dons au profit d'œuvres ou d'organismes d'intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la mise en valeur de patrimoine artistique, à la défense de l'environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises, permettent de réduire l'impôt sur le revenu. Cette réduction est égale à 66 % du montant des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu imposable. Si la limite de 20 % est dépassée, l'excèdent est reporté successivement sur les cinq années suivantes et ouvre droit à réduction d'impôt dans les mêmes conditions.

Ainsi, un particulier déclarant un revenu imposable de 60.000 € qui décide de verser 3.000 € à une association exerçant dans le domaine de la recherche médicale pourra profiter d'une réduction d'impôt égale à 1.980 €. En théorie, ce particulier pourrait verser jusqu'à 12.000 euros et profiter d'une réduction allant jusqu'à 7.920 €.
Le don peut prendre d'autres formes qu'un versement d'une somme d'argent. Il peut s'agir par exemple de dons d'œuvres d'art, y compris l'abandon exprès de revenus et produits type droits d'auteur. Les bénévoles peuvent aussi profiter d'une exonération d'impôt lorsqu'ils supportent des dépenses (billets de train, factures d'achat, notes d'essence ou de péages...) dans le cadre de leur activité associative à condition bien évidemment que ces charges ne soient pas remboursées par l'organisme concerné.

Jusqu'à 75 % de réduction d'impôt sur le revenu

Les dons consentis à des associations de lutte contre la précarité ouvrent droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 75 %. Le plafond de versement au profit de ces organismes qui procèdent à la fourniture gratuite de repas à des personnes en difficulté, qui contribuent à favoriser leur logement ou qui leur dispensent des soins médicaux est de 521 euros pour l'année 2013. Si ce montant est franchi, le fisc offre néanmoins la possibilité de déduire le surplus des versements à hauteur de 66 %.

Pas de plafonnement global des niches fiscales pour les dons

De plus, les réductions pour dons aux œuvres ne sont pas incluses dans le calcul du plafonnement des avantages fiscaux. De ce fait, il est possible de profiter de ces réductions d'impôt sur le revenu même la limite de réduction de votre impôt sur le revenu est déjà atteinte.

La générosité des entreprises également récompensée

Quant aux entreprises soumises à l'impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés, elles peuvent bénéficier, pour ces mêmes versements, d'une réduction d'impôt égale à 60 % de leur montant, pris dans la limite de 0,5 % de leur chiffre d'affaires hors taxe.

Dons aux œuvres et allégement d'ISF

Les contribuables soumis à l'ISF faisant preuve de générosité sont également récompensés par le fisc.
La réduction d'ISF est égale à 75 % des dons en numéraire et des dons en pleine propriété de titres de sociétés admis aux négociations sur un marché réglementé français ou étranger au profit de certains organismes (des fondations reconnues d'utilité publique, des établissements publics ou privés de recherche, d'enseignement supérieur ou d'enseignement artistique, des ateliers et chantiers d'insertion, des entreprises d'insertion et des entreprises de travail temporaire d'insertion), mais elle ne peut pas excéder 50 000 euros par an.

En cas de souscriptions au capital de PME ou dans des fonds de placement (FIP et FCPI), le plafond des réductions d'ISF est limité à 45.000 euros. Et attention ! L'éventuel excédent n'est pas reportable sur l'ISF des années suivantes.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Comment faire baisser la pression fiscale en cette fin d'année " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Réduisez vos impôts jusqu'à 30 000 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.