1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Investir en zone euro : une évidence ! (Weber - CPR AM)

Investir en zone euro : une évidence ! (Weber - CPR AM)

27/01/2015 - 12:45 - Sicavonline (mis à jour le : 30/01/2015 - 10:00)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Investir en zone euro : une évidence ! (Weber - CPR AM)

La zone euro doit être une évidence pour les investisseurs

Dans un entretien, Philippe Weber, responsable études et stratégie CPR AM, revient sur la portée du QE annoncé le 22 janvier par Mario Draghi, le patron de la BCE.

La BCE a frappé fort en annonçant un programme d'achat d'actifs de 60 Mrds € par mois qui s'étend jusqu'à septembre 2016. Ce QE est-il en mesure de contenir le risque déflationniste et de relancer le crédit et l'investissement ?

Il ne pourra en tout cas qu'avoir un effet favorable. Tout d'abord, son annonce même est de nature à modifier les anticipations d'inflation (ou de de déflation) ; il est particulièrement important de noter que le programme est ouvert : la BCE va acheter au moins jusqu'en septembre 2016, mais sinon jusqu'à ce que l'inflation se normalise. Si les anticipations d'inflation remontent, même à taux nominal constant, les taux réels baisseront, et seront même négatifs dans nombre de cas. Comme les taux nominaux vont mécaniquement baisser pour tous les pays et presque toutes les échéances, l'effet sera encore amplifié.

Mais ce n'est pas tout : un des mécanismes de transmission auxquels la BCE accorde une importance particulière passe par les rééquilibrage des portefeuilles. Les agents économiques qui auront vendu des titres à la BCE devront employer les liquidités fournies à autre chose : achats d'autres actifs, a priori plus risqués, comme des obligations d'entreprises ou des actions, ou prêts. Au total, les conditions de financement seront facilitées.

Enfin, la décision de la BCE devrait avoir une nouvelle action sur le change et provoquer une nouvelle baisse de l'euro, ce qui facilitera les exportations, limitera les importations et en même temps provoquera une hausse de l'inflation importée. Au total donc, le risque déflationniste sera limitée par ces actions et les conditions de financement facilitées. Il ne dépend en revanche guère de la banque centrale que les agents économiques aient envie, ou besoin, d'emprunter et d'investir !

Au Japon, l'envolée du Nikkei a coïncidé avec la dépréciation du Yen résultant des Abenomics. En admettant qu'il pèse encore sur l'euro, le QE de la BCE implique-t-il une avancée significative des marchés actions en zone euro ces mois prochains ?

Il y aura un effet mécanique : une nouvelle baisse, qui devrait être durable, des taux d'intérêt à toutes les échéances devrait augmenter le prix des actions, toutes choses égales par ailleurs ; la baisse de l'euro devrait soutenir l'activité des entreprises exportatrices, donc leur valorisation boursière ; l'effet éventuel qu'auront ces nouvelles mesures sur la confiance, par exemple grâce à la fin des craintes de déflation, pourrait soutenir également les marchés ; enfin si l'activité croît, on devrait assister à une poursuite de la hausse, en liaison avec la reprise de l'investissement et l'amélioration des bénéfices.

La limitation de la mutualisation des pertes constitue-t-elle un frein à l'efficacité des mesures annoncées par la BCE ?

Seulement partiellement ; évidemment, symboliquement, tout le monde aurait aimé voir une mesure de nature complètement fédérale, si l'on peut dire. Mais enfin la monnaie centrale créée par cet assouplissement quantitatif est la même pour tout le monde, et les euros créés par une opération de la Banque de France seront les mêmes que ceux créés par la Banque d'Italie ou la Bundesbank, et circuleront dans toute la zone. Et puis cette limitation s'est accompagnée d'une révélation surprenante : il y a eu unanimité du conseil des gouverneurs pour considérer que cet assouplissement quantitatif est un outil de politique monétaire légitime. Cela signifie que même le représentant de la Bundesbank ne trouve pas ces mesures inadmissibles dans leur principe, et c'est d'ailleurs sur leur opportunité que les divergences sont apparues. Cela confère à ces opérations inédites une légitimité théorique et politique qui n'était pas évidente.

La large victoire de Syriza en Grèce est-elle de nature en ouvrant peut-être une nouvelle crise politique en zone euro à atténuer la portée du QE de la BCE ?

On peut s'attendre à des épisodes de volatilité accrue, mais cette victoire n'est pas réellement une surprise, donc cela ne devrait pas prendre de proportions catastrophiques. Tout dépendra de la tonalité des négociations et des déclarations plus ou moins dures des diverses parties prenantes. A terme, on peut même imaginer que ces résultats conduisent les différentes institutions concernées à préconiser des mesures qui soient plus largement acceptées, ce qui serait une contribution extrêmement positive à la stabilité de la zone euro.

Dans quelle mesure l'annonce de l'assouplissement quantitatif de la BCE conforte-t-elle ou modifie-t-elle votre stratégie d'investissement ?

Dès le mois de décembre, nous avions, dans nos scénarios de marché, largement anticipé la mise en place de pareilles mesures en renforçant progressivement notre exposition à la zone euro. L'annonce de la BCE, malgré la très bonne surprise que constitue le caractère ouvert et sans limite de temps ou de montant des achats, ne modifie donc en rien notre stratégie d'investissement qui continue de privilégier la zone euro comme grande bénéficiaire potentielle en 2015. 

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Investir en zone euro : une évidence ! (Weber - CPR AM)" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)