1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Les gérants au crible
  6. >
  7. Pourquoi Amundi Patrimoine renforce les Actions européennes malgré la Grèce, la FED et la Chine...

Pourquoi Amundi Patrimoine renforce les Actions européennes malgré la Grèce, la FED et la Chine...

11/06/2015 - 16:17 - Sicavonline (mis à jour le : 17/07/2015 - 11:04)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Comment un fonds patrimonial tel qu’Amundi Patrimoine qui vise en moyenne 5 % de performance annuelle (un objectif pour l’heure parfaitement rempli avec un gain annualisé de 6,55 % au cours des trois dernières années*) se positionne-t-il pour respecter son cahier des charges dans un environnement économique que troublent notamment la Grèce et la perspective de la remontée des taux de la FED ? Loïc Bécue, son gérant nous répond.


Amundi Patrimoine, le fonds patrimonial d'Amundi, rencontre un succès croissant auprès des particuliers avec des encours de 5,7 milliards d'euros à fin mai, en forte progression (ils n'étaient que de 3,1 milliards un an auparavant) et désormais plus de 500.000 porteurs de parts. A cette réussite, la performance du fonds n'est pas étrangère : Amundi Patrimoine a engrangé 9,14 % de gains du 31 mai 2014 au 31 mai 2015 et sur trois ans, il affiche une performance annualisée de 6,55 %*.

A l'heure où la visibilité s'estompe sur les marchés, comment un fonds patrimonial tel qu'Amundi Patrimoine (ou son rejeton Amundi Patrimoine PEA) gère-t-il le risque et s'évertue-t-il à générer de la performance ?

Loïc Bécue, le gérant d'Amundi patrimoine n'en fait pas mystère, les actions européennes restent son premier choix. « On a même profité de la baisse récente des marchés pour se renforcer légèrement sur les Actions européennes, » confesse-t-il.

Une décision motivée par le fait que « les chiffres économiques sont quand même au rendez-vous ».

Les publications de résultats du premier trimestre 2015 sont aussi encourageantes de l'avis du gérant d'Amundi Patrimoine : « On a eu des publications plutôt bonnes au niveau des bénéfices mais aussi pour ce qui a trait aux chiffres d'affaires. Plus de 70 % des entreprises ont publié des chiffres d'affaires en hausse. (…) cela démontre que le résultat n'a pas été fait seulement sur des restructurations, comme dans le passé, mais qu'il y a un vrai redémarrage de l'activité des entreprises concernées. » 

Les chiffres macro-économiques, « que ce soient les ventes de détail, la révision à la hausse de l'inflation sur la zone euro » ou le taux de chômage qui, bien qu'encore élevé, baisse corroborent la tendance.

La Grèce, un risque réel mais à nuancer 

Le gérant d'Amundi Patrimoine admet que la problématique grecque va perturber les marchés une bonne partie de juin. Néanmoins il se veut relativement serein. « On part du principe chez Amundi que la Grèce ne sortira pas de la zone euro pour des raisons surtout politiques », confie Loïc Bécue « donc ce que nous espérons c'est qu'enfin [la Grèce et ses créanciers] arriveront à se mettre d'accord d'ici la fin juin » car l'arrêt de la hausse des Actions européennes découle principalement des tensions autour de la dette grecque. 

Mais le gérant d'Amundi Patrimoine n'exclut pas totalement un décrochage des marchés induit par une forme de lassitude des investisseurs. 

« Si fin juin, il ne se passe rien, et que l'on est dans un enlisement total (…), là évidemment les marchés pourraient décrocher, c'est une évidence, au moins de 5 à 10 %. Aujourd'hui la Grèce est endettée auprès de la France, elle est endettée auprès de l'Allemagne, si la Grèce fait défaut de paiement, c'est de l'austérité supplémentaire en Allemagne et en France afin évidemment de combler ses prêts qui ne seront pas remboursés. » Loïc Bécue rappelle que les créances que détiennent la France et l'Allemagne auprès de la Grèce se montent respectivement à une vingtaine et une trentaine de milliards d'euros. 

Pourquoi se renforcer sur les Actions européennes ?

« On s'est renforcé parce que l'on avait peu d'actions [dans le portefeuille d'Amundi Patrimoine], (…) on a trouvé que c'était une opportunité d'achat d'y revenir suite à cette correction de marché. On espère maintenant que les résultats du deuxième trimestre qui seront publiés à partir de la mi-juillet soient plutôt bons. Et dans notre scénario, (…) on est persuadé que la problématique grecque sera résolue d'ici la fin juin, » indique le gérant.

Dans une telle optique les indices européens pourraient se bien comporter. L'Euro Stoxx 50 pourrait ainsi rechercher ses plus hauts de l'année (environ 8 à 10 % de gains) voire même conclure l'année sur une progression totale de 30 % (soit quelque 17 % de gains supplémentaires par rapport au cours de clôture du 10 juin (3526 points).

Mais quand on lui fait observer que la voie n'est pas totalement dégagée pour les Actions et que la remontée à venir des taux aux Etats-Unis pourrait tout d'abord entraîner un décrochage des Actions américaines et ce d'autant plus qu'elles sont à des niveaux historiques, que les marges des entreprises US sont au plus haut et que l'on note des flux sortants sur le marché boursier américain–, décrochage qui provoquerait immanquablement une réaction en chaîne n'épargnant pas les actions européennes, Loïc Bécue n'évacue pas le risque mais le nuance en estimant que l'on sous-estime peut-être trois facteurs de soutien majeurs : les distributions récentes de dividendes aux Etats-Unis ( plus de 1000 Mds de dollars), les fameux share buybacks, autrement dit les rachats d'actions qui atteignent déjà, eux-aussi, plus de 1000 Mrds de dollars) et puis enfin les fusions-acquisitions. 

Bien qu'une correction des Actions américaines ne soit pas à tenir pour impossible, une fois ces soutiens disparus et lorsque les taux de la FED remonteront (pas avant septembre selon les équipes d'Amundi), Loïc Becue n'y croit pas. « On a vu dans le passé que les marchés pouvaient continuer à progresser avec la remontée des taux. » 

Lorsque l'on est investisseur, il fait plus sens, selon lui, de se focaliser aujourd'hui sur les chiffres macro-économiques américains du deuxième trimestre après un premier trimestre mauvais.  Et en l'occurrence, le gérant d'Amundi Patrimoine pointe des signes encourageants : « On voit des publications dans le secteur immobilier beaucoup plus fortes que ce que l'on pouvait anticiper. (…) Or, le secteur immobilier est très pourvoyeur d'emplois. S'il redémarre, cela peut soutenir l'économie américaine et tout ce qui gravite autour de l'immobilier aux Etats-Unis, c'est-à-dire les magasins de bricolage, la décoration… » 

De surcroît, une dynamique économique positive en Europe et au Japon pourrait étayer l'activité outre-Atlantique et indirectement conforter les indices américains dans leur orientation haussière, selon le gérant d'Amundi Patrimoine. 

Quant au ralentissement confirmé de l'économie chinoise dont d'aucuns s'inquiètent, Loïc Bécue n'y voit pas une menace de premier ordre car « la Chine a les moyens de sa politique », elle peut continuer à baisser ses taux d'intérêt pour soutenir sa croissance. 

Outre les Actions européennes, le gestionnaire d'Amundi perçoit également les actions japonaises comme l'un des actifs les plus attrayants du moment. A l'en croire, le volontarisme économique de Shinzo Abe semble payer : « les profits des entreprises sont revus à la hausse, [le Japon] est même la seule zone des pays développés où les analystes révisent à la hausse (à plus de 10 %) les bénéfices des entreprises japonaises. » 

Partant, le gérant d'Amundi Patrimoine juge envisageable une hausse de 25 % du Nikkei par rapport à ses niveaux actuels.

 

*Chiffres arrêtés au 9 juin 2015

 

La société Sicavonline fait appel à une équipe de journalistes professionnels en charge de la rédaction des articles de www.sicavonline.fr. Les conseils donnés relatifs aux instruments financiers ou aux placements sont en conformité avec la profession et sur la base de sources sérieuses et réputées fiables. La responsabilité d'investir ne saurait être imputée à la rédaction de Sicavonline du fait de leur utilisation.

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Pourquoi Amundi Patrimoine renforce les Actions européennes malgré la Grèce, la FED et la Chine..." :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)