1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Tendances de l'immobilier
  6. >
  7. Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister

Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister

16/10/2020 - 11:14 - Sicavonline - La rédac'



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister

A l’occasion de son dernier baromètre des prix de l’immobilier, MeilleursAgents constate un sérieux coup de frein, y compris dans les plus grandes métropoles françaises. Malgré ce ralentissement patent, sans nul doute occasionné par les tensions économiques, certaines villes de taille moyenne pourraient tirer leur épingle du jeu, trois d’entre elles en particulier. Quelles sont ces villes et en vertu de quels facteurs pourraient-elles mieux résister que d’autres ?

Incontestablement devenu l'une des principales sources en matière de prévision des prix immobiliers, le baromètre de MeilleursAgents affiche la couleur du marché immobilier pour les mois à venir. En ces temps forts chahutés où l'économie a basculé dans le rouge et les incertitudes sont légions, l'immobilier fait encore figure de valeur refuge aux yeux des investisseurs, mais n'est-il pas voué, à l'instar d'autres actifs, à traverser une mauvaise passe ?

Prix immobilier : une rupture dans les mois à venir ?


Si l'immobilier ne semble pas promis un avenir sombre dans les grandes villes de France, le dernier baromètre publié début octobre mentionne cependant qu'il entre dans une nouvelle ère.
A première vue donc les prix des logements ne vont pas s'effondrer. Au cours du mois de septembre, le prix moyen du mètre carré s'est accru de 0,2 % sur l'ensemble du territoire soit 2 753 €. Une stabilité qui s'affiche également à Paris. Dans la capitale, le mètre carré fléchit très légèrement (0,5%) et se paie désormais 10 540 €. La quasi-totalité des autres grandes agglomérations françaises suivent des évolutions mensuelles similaires comprises dans une fourchette de -0,6 % à Bordeaux et Montpellier à +0,5 % à Strasbourg, Rennes et Nantes. Au total, 7 des 11 grandes villes suivies par MeilleursAgents sont dans le rouge.

Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister


Malgré cette prédominance carminée, le spécialiste des marchés immobiliers ne prédit pas le pire. Un recul des prix de l'ordre de -1% au niveau national que Meilleurs Agents projette d'ici septembre 2021. D'après MeilleursAgents, « la fièvre acheteuse du printemps et de l'été apparaît bel et bien terminée. » Cette nouvelle étape fait office de sas de décompression après la poussée inflationniste parfois significative observée dans ces zones, à l'image de Paris et ses 33 % de hausse en 5 ans.

Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister

 

Un repli vers les villes de taille moyenne ?


L'ankylose des prix dans les grandes villes de France devrait se répandre dans certaines villes de taille moyenne tandis que d'autres pourraient au contraire profiter d'un regain d'intérêt. Séduits par le télétravail imposé pendant le confinement, un quart des actifs installés dans les grandes agglomérations se disent prêts à déménager dans une ville moyenne selon le baromètre de Villes de France. Quelles sont ces localités que MeilleursAgents voit principalement tirer avantage de cet exil ?
« A l'heure où le gouvernement veut faire de ces communes la figure de proue » du plan de relance, Angers (2 456 €/m²), Reims (2 255 €/m²) et Clermont-Ferrand (1 896 €/m²) sont pour Meilleurs Agents, les 3 villes de taille moyenne qui ont le plus fort potentiel de résilience du marché immobilier.

Prix immobilier : Trois villes à suivre


Ces trois villes disposent d'une conjonction de facteurs laissant à penser qu'elles ont les cartes en main pour s'octroyer la part du lion dans ce contexte pourtant adverse, à commencer par un pouvoir d'achat local relativement élevé par rapport aux grandes villes, des prix immobiliers en pleine expansion marquant la fluidité du marché, un taux de chômage acceptable et une demande supérieure à l'offre. A ces avantages s'ajoute pour deux d'entre elles une proximité avec la capitale.
Dans le détail, Angers connaît une forte progression des prix (7,7% en un an), même après le confinement (2,5%). Le pouvoir d'achat immobilier est satisfaisant (69 m2) et les prix de l'immobilier sont quatre fois moins chers que ceux dans la capitale qui n'est qu'à 1h45 en train.
MeilleursAgents met également en lumière la ville de Reims qu'il considère comme un marché de report attrayant. Situé à 45 min en TGV de Paris, Reims dispose de nombreux atouts et pourrait séduire les parisiens en mal d'espaces et de verdures. En effet, la durée d'amortissement d'un bien est de 3 ans et 5 mois contre près de 7 ans dans la capitale avec des prix de l'immobilier près de 5 fois moins chers que ceux de cette dernière.
Enfin, la dernière ville plébiscitée reste à bonne distance de Paris mais Clermont-Ferrand bénéficie d'un très bon pouvoir d'achat immobilier (86m2) et d'une durée d'amortissement très courte (moins de 3 ans). Les prix sont d'ailleurs orientés à la hausse (+6,5% en un an). Porté par un taux de chômage (6,6% en T1 2020) équivalent aux grandes villes les plus dynamiques (Paris, Rennes, Nantes), Clermont-Ferrand est aujourd'hui épargné de la destruction d'emploi et du chômage partiel lié à la crise.

Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister



 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 237 € et diversifiez votre patrimoine.


A lire autour du sujet "Immobilier : trois villes où les prix pourraient résister" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 237 € et diversifiez votre patrimoine.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)