1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Europe du Nord : un havre de sécurité en danger

Europe du Nord : un havre de sécurité en danger

07/07/2011 - 15:51 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Europe du Nord : un havre de sécurité en danger

Danemark: sévère coup de pompe de l'économie

Depuis la crise financière, le Danemark accumule les déconvenues : éclatement de la bulle immobilière locale, récession de 5% en 2009. Le rebond du PIB en 2010 apparaît d'autant moins convaincant que l'année 2011 a débuté avec une nouvelle contraction de l'activité. Pour les experts d'Exane BNP Paribas, le Danemark paie des travers structurels que d'autres pays d'Europe du Nord ont en partage, et les investisseurs seraient avisés de ne pas considérer les économies nordiques comme des valeurs refuges.

Au lendemain de la crise financière qui a frappé le monde en 2008, l'économie danoise peine à retrouver la vitalité et la sérénité qui étaient les siennes auparavant. Les chiffres sont parlants : l'éclatement de la bulle immobilière en 2009 a en partie provoqué une chute du PIB de 5,1%. Mais alors même que certains pays européens ont amorcé redressement significatif, à l'instar de l'Allemagne, le Danemark a rechuté au début de l'année 2011 de 0.2%.

L'économie danoise n'est plus compétitive

Les spécialistes d'Exane BNP Paribas constatent qu'avec des salaires trop hauts pour une productivité trop basse, les entreprises danoises ne parviennent plus à tenir le rythme imposé par les pays de l'Europe de l'Est, et les pays émergents en général : «entre 1999 et 2008, le taux de croissance moyen de la productivité annuelle a été relativement faible, étant le troisième plus faible en Europe (derrière l'Italie et l'Espagne,» font-ils remarquer. Exane BNP Paribas ajoute qu'« au Danemark la hausse annuelle des salaires s'est élevée en moyenne à 3,6 % alors qu'elle demeurait à 1,8 % en Allemagne. Ceci a favorisé une hausse des prix par rapport aux autres pays de l'OCDE. « Par ailleurs, on constate le même phénomène en Norvège et en Finlande, ce dont les investisseurs ne semblent pas avoir pris acte.

Selon les économistes d'Exane BNP Paribas, c'est également le déficit d'innovation qui est en cause. En effet, pour 60% des entreprises danoises, il n'y a pas eu de renouvellement de la gamme de produits au cours des trois dernières années. S'ajoute à cela une faible culture de la compétition, qui mine les performances danoises. Ainsi, si les mesures d'innovation prises par le pays ne portent pas rapidement leurs fruits, la croissance du PIB risque fort de se tasser davantage. Une issue néfaste se profile donc pour le Danemark : devenir une économie à faible croissance.

La réaction du Danemark

Certes, nuance Exane BNP Paribas, la balance courante du Danemark demeure excédentaire : « Ceci est partiellement dû à l'allègement des termes de l'échange et en partie au fait que le Danemark a une production pétrolière et gazière importante qui lui permettent de diminuer ses importations d'énergie.»Malgré cela, le gouvernement danois, conscient des difficultés du pays, tente d'enrayer cette tendance. Exane BNP Paribas relève ainsi que Copenhague, pour améliorer la compétitivité du Danemark, a introduit un certain nombre de mesures, dont « un allègement continu de son taux d'impôt sur les sociétés, un objectif d'investissement R&D de 3 % du PIB et une amélioration des conditions d'endettement des PME. Le gouvernement a également approuvé un « package concurrence » afin de stimuler la concurrence dans l'économie.»

L'Europe du Nord, toujours un havre de sécurité ?

Le Danemark n'est pas un cas isolé en Europe du Nord. Eclipsée par la crise des pays périphériques, la dégradation de la compétitivité et la hausse des salaires en Europe du Nord est pourtant bien réelle : «au cours de la dernière décennie, la Norvège, la Finlande, et dans une moindre mesure la Suède ont été confrontées à une hausse des salaires significativement plus importante que la hausse de la productivité. »De même, «ces dix dernières années les coûts unitaires du travail dans les pays nordiques ont largement dépassé ceux de l'ensemble de la zone euro, » note-t-on chez Exane BNP Paribas. Néanmoins le modèle scandinave continue d'être globalement perçu comme un exemple à suivre, la référence en termes d'économie saine. Une vision des choses sans doute excessive. En tout cas, « les derniers développements de l'économie danois suggèrent que les marchés pourraient bien être trop optimistes en considérant les économies nordiques comme des valeurs refuges.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Europe du Nord : un havre de sécurité en danger" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit