1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. En dégradant le Portugal, Moody's fragilise la zone euro

En dégradant le Portugal, Moody's fragilise la zone euro

07/07/2011 - 16:24 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




En dégradant le Portugal, Moody's fragilise la zone euro

Mardi, l'agence de notation Moody's a fait passer la note souveraine du Portugal de Baa1 à Ba2, avec perspective négative. Dorénavant, la dette souveraine de Lisbonne est qualifiée de « spéculative », ce qui ne devrait pas faciliter la situation du pays, voire de l'Europe en général.

Le Portugal en difficulté

Moody's affiche clairement ses craintes pour l'avenir : Lisbonne pourrait ne pas être en mesure d'atteindre ses objectifs de réduction du déficit (passer de 9,1% en 2010 à 5,9% cette année, et 3% en 2013) et de stabilisation de la dette, fixés en échange d'un prêt de 78 milliards d'euros accordé en mai par l'Union européenne et le FMI.
Selon Moody's, le Portugal risque fort d'avoir besoin d'un deuxième plan d'aide internationale, avant d'avoir la capacité de se financer lui-même sur les marchés internationaux : "Même si la note Ba2 témoigne d'un risque moins important que pour la Grèce, notée Caa1, l'évolution dans l'approche de l'UE concernant son soutien financier représente une donnée importante pour le Portugal. Cela montre un risque accru concernant le fait que la participation du secteur privé soit fixée comme un prérequis dans le cadre d'un futur plan d'aide pour le Portugal", souligne Moody's.

Une possible réaction en chaîne

Pour les mois et les années à venir, Moody's redoute donc la mise à contribution des créanciers privés. Le Portugal pourrait alors voir sa note encore abaissée. Par ailleurs, les conséquences pour les autres pays européens ne sont pas négligeables : tout pays demandant l'aide de l'Europe risque une dégradation de sa note souveraine. « Cela pose à nouveau la question de la nécessité que d'autres pays périphériques de la zone euro, en plus de la Grèce, pourraient avoir d'un nouveau financement », souligne Biran Dolan, analyste chez Forex.com dans le New Jersey.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "En dégradant le Portugal, Moody's fragilise la zone euro" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit