1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Les Brady Bonds : la solution pour l'Europe ?

Les Brady Bonds : la solution pour l'Europe ?

20/07/2011 - 17:59 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Les Brady Bonds : la solution pour l'Europe ?

Alors que jeudi 21 juillet, les dirigeants européens se réuniront en un 6e sommet exceptionnel afin de statuer sur la dette grecque, plusieurs pistes de sortie de crise sont avancées par les économistes. L'une des plus en vue : un équivalent au plan Brady et aux Brady bonds mis en place à la fin des années 80 pour relancer des pays d'Amérique latine, comme le Brésil ou le Mexique, en proie à de grandes difficultés financières. Retour sur un expédient controversé.

Frédéric Leroux, gérant global chez Carmignac Gestion, n'était pas un des derniers, le 13 juillet, lors de la conférence de presse trimestrielle de la société de gestion d'Edouard Carmignac à défendre bec et ongles la nécessité d'en passer par une restructuration de la dette grecque pour que l'Europe s'extraie de la crise de la dette souveraine et échappe à la japonisation de son économie. Précisant sa vision des choses, il en appelait à la création de Brady bonds.
Qu'est-ce qu'un Brady bond au juste ? Un Brady Bond est une obligation émise par un pays émergent, dont le principal (le principal est le montant total d'un emprunt, sans les intérêts) est couvert par une institution monétaire étrangère et fiable.

Les Brady bonds, une réponse à la crise d'Amérique latine dans les années 1980

En 1982, le Mexique, le Brésil et l'Argentine on connu d'importants problèmes de solvabilité. En d'autres termes, ils étaient soit en défaut de paiement, soit en passe de l'être. Après maintes tentatives de sauvetage menées dans les années 80 par le Club de Paris, en 1989 Nicholas Brady, alors Secrétaire au Trésor américain, propose pour alléger le fardeau des pays d'Amérique latine une solution originale : le système éponyme des Brady bonds.
L'idée maîtresse est de diminuer la valeur de la dette du pays débiteur afin de lui redonner de l'oxygène et de ne plus être asphyxié par le poids de son endettement.
Pour ce faire, il est proposé aux créanciers, à condition qu'ils consentent à une décote de leurs obligations ou à des coupons plus faibles ou bien encore à un rééchelonnement des remboursements de leurs titres, d'échanger leurs obligations contre de nouveaux bons, les Brady bonds, garantis avec des bons du Trésor US à zéro coupon.

Des banques en danger ?

L'avantage des Brady bonds réside dans le fait que le pays débiteur peut en dépit de la restructuration de sa dette continuer à se financer grâce à la garantie d'un Etat tiers et de surcroit retrouve un niveau de dette supportable.
Néanmoins, cette solution ne fait pas aujourd'hui l'unanimité, d'aucuns estimant qu'elle entraine des pertes significatives pour le porteur de l'obligation. Or aujourd'hui ce sont les banques européennes qui sont les premières exposées aux dettes des pays périphériques et la BCE redoute qu'une restructuration de ce type ou d'un autre ne fragilise le système financier dans sa globalité.

Les Brady bonds, un simple report du problème dans le temps ?

D'autres ne manquent pas de souligner qu'une restructuration de la dette grecque sur le modèle des Brady Bonds ne ferait que reporter le problème dans le temps. Avec l'état du solde budgétaire primaire de la Grèce, nombreux sont ceux qui doutent que dans 30 ans, le pays soit beaucoup plus en mesure de rembourser ses créanciers avec les intérêts.

Quelle réaction des agences de notation ?

Par ailleurs, nul ne sait la manière dont les agences de notation considéreront un tel mécanisme s'il est mis en place. L'assimileront-elles à un défaut et donc à des pertes pour les banques, ce qui entrainerait immanquablement une dégradation de la note de celles-ci ?
Jugeront-elles au contraire que cette opération est neutre et dans ce cas que vaudront les CDS, les assurances achetées par banquiers et assureurs pour se couvrir contre un défaut ? Sans doute plus rien, ce qui débouchera sur de nouvelles pertes pour les établissements financiers.
Enfin, les Brady bonds ne sont pas une solution miraculeuse et n'ont pas permis d'éviter à tout coup le pire : en 1999, l'Equateur fit défaut sur ses Brady bonds.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les Brady Bonds : la solution pour l'Europe ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit