1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. FED : la fuite en avant ?

FED : la fuite en avant ?

10/08/2011 - 14:58 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




FED : la fuite en avant ?

Au lendemain des annonces de la FED, les spécialistes s'interrogent sur la portée du maintien de la politique de taux zéro (ZIRP) jusque 2013. Que ce soit chez Aurel Bgc, Exane BNP Paribas ou CM-CIC Securities, la déclaration de la FED est considérée comme une opération de communication réussie : les investisseurs on favorablement réagi. Cependant, le fond du problème demeure inchangé : l'économie mondiale reste fébrile.

Un communiqué à double tranchant

Le communiqué publié le soir du mardi 9 août a suscité des réactions positives chez les investisseurs (Dow Jones : + 3,98% ; S&P 500 : + 4,7% ; Nasdaq : + 5,29%.) et mitigées chez les experts. Chez CM-CIC Securities, on ne mâche pas ses mots : « La Fed semble avoir réussi son numéro d'équilibrisme. » En effet, les points forts des communications de la Fed ont un caractère assez vague, à l'exception d'un seul :
« - La croissance est plus faible que prévue, au S1-2011 comme dans le futur proche ;
- La porte est ouverte à toute intervention en fonction de l'état de l'économie ; ceci réitère des propos déjà tenus par Ben Bernanke le mois dernier ;
- A ce stade, la Fed s'engage à maintenir les taux directeurs à des niveaux très bas jusque mi-2013. »


Ainsi, en précisant qu'elle pourrait employer « une vaste gamme d'outils de politique monétaire qu'elle a passé en revue » en cas de ralentissement prolongé de l'économie, la Fed a « essentiellement envoyé un signal fort aux marchés qu'elle ne restera pas sans rien faire si la croissance continue à décevoir, dans l'espoir d'un impact positif sur la confiance, » précisent Jean-Baptiste Pethe, de chez Exane BNP Paribas.

Un QE3 en perspective?

Quant aux économistes de CM-CIC Securities, ils soulignent un point important :« la Fed n'a pas fermé la porte à un QE3, mais l'a repoussé au mieux à une prochaine échéance (prochaine échéance publique majeure : la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole le 26 août). »
Mais la possibilité d'une troisième vague de Quantitative Easing suscite chez ces experts quelques doutes. souligne-t-on chez CM-CIC Securities, où l'on admet néanmoins, au vu des progressions de fin de séance à Wall Street, que « la majorité des investisseurs s'est rangée dans le sens d'une probabilité renforcée d'un QE3. »

Des marchés désorientés, une économie fébrile

Quoi qu'il en soit, la fébrilité psychologique des investisseurs, à l'affût du moindre signe positif est évidente : « Le rebond de la bourse américaine reste très « technique » et fragile. La banque centrale a ponctuellement rassuré mais la clef reste dans une amélioration des indicateurs économique », met en garde Aurel Bgc. Une telle instabilité se lit dans la réaction d'abord négative des marchés à la publication du communiqué, avant une clôture à New York en nette hausse.

Autant d'éléments qui amènent les spécialistes d'Aurel Bgc à conclure qu'«au total, à la réaction des marchés, la politique de communication du Fed a été efficace : rassurer les investisseurs sans rien faire. Le résultat était loin d'être acquis. Mais, les marchés restent fragiles. [...] La croissance américaine doit se redresser et M. Bernanke ne devra pas rater son oral du 26 août prochain. La pression des marchés reste forte sur la Fed. »

Enfin, il faut souligner que la publication de la Fed a été entachée de l'opposition de trois membres de FOMC, ce qui n'était pas arrivé depuis près de 20 ans. Cela fragilise encore plus la crédibilité de la Réserve Fédérale des Etats-Unis, alors que chaque communiqué est suivi de près par les marchés financiers du monde entier.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "FED : la fuite en avant ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 22 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit