Votre espace client a évolué ! Connectez-vous sans plus attendre pour le découvrir!
  1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Impôts
  8. >
  9. Les neuf étapes du programme minceur du Dr. François Fillon pour 12 Mrds d'économies

Les neuf étapes du programme minceur du Dr. François Fillon pour 12 Mrds d'économies

24/08/2011 - 20:26 - Sicavonline - Delphine Gourbeyre & Vincent Bezault



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Les neuf étapes du programme minceur du Dr. François Fillon pour 12 Mrds d'économies

Le Premier ministre François Fillon a précisé les arbitrages budgétaires que souhaitait soumettre le gouvernement au parlement. L'heure est à plus de rigueur : Matignon a révisé ses prévisions de croissance du PIB à 1,75 % pour 2011 et 2012. Les niches fiscales sont de nouveau rabotées. Une fiscalité alourdie sur les plus-values immobilières et mobilières et les hauts revenus sont à l'ordre du jour. Les consommateurs seront aussi sollicités au travers d'une hausse de la fiscalité sur le tabac, les alcools et les boissons sucrées. Ces mesures devraient rapporter 12 MdsE d'économies.

Le Premier ministre François Fillon a énuméré, mercredi 24 août, en conférence de presse les arbitrages budgétaires que souhaitait soumettre dès le début septembre le gouvernement au parlement. La rigueur est de mise alors que Matignon s'est vu contraint de revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour 2011 : le PIB n'est plus attendu en hausse que de + 1,75 % contre 2 % cette année. En 2012, le gouvernement anticipe que la France enregistrera une croissance identique de +1,75 %. Le Premier ministre a donc présenté son plan anti-déficit, évoquant « une politique rigoureuse pour permettre à la France de rester souveraine sur le plan économique et sur le plan social. » Les mesures annoncées devraient rapporter plus de 1 MdE en 2011 et 11 MdsE. Les voici en détail :

Taxation des plus values immobilières

« Sans remettre en cause l'exonération dont bénéficie la résidence principale, nous modifierons la taxation des plus-values immobilières en remplaçant l'abattement forfaitaire pour durée de détention qui s'applique à compter de la 5e année de détention par la seule prise en compte de l'inflation.»

Taxation accrue sur les complémentaires santé

« Nous proposons ensuite de relever de 3,5 % à 7 % le taux spécial sur les conventions d'assurance applicables aux contrats solidaires et responsables, tout en maintenant un différentiel favorable à ces derniers en relevant à 9 % le taux applicable aux autres contrats des complémentaires santé. »

Heures supplémentaires : limiter les effets d'aubaine pour les entreprises

« Nous proposons d'intégrer les heures supplémentaires dans le calcul des allégements généraux de charge dans l'intention de préserver les avantages sociaux et fiscaux des heures supplémentaires tout en limitant les effets d'aubaine et d'optimisation pour les entreprises. Il s'agit donc de prolonger l'annualisation décidée l'année dernière, et, je veux insister sur ce point, nullement de remettre en cause la loi TEPA qui a fait des heures supplémentaires un instrument pour la flexibilité en entreprise et pour le pouvoir d'achat des salariés et ils continueront de bénéficier exactement des mêmes avantages que ceux prévus par cette loi. »

Calcul de la CSG modifié

« Nous proposons de fixer à 2 % le taux de l'abattement pour frais professionnels applicable aux revenus d'activité pour le calcul de la CSG et de restreindre son champ d'application pour les salariés aux seuls revenus ayant la nature de salaire. »

Augmentation du forfait social

« Nous augmenterons le forfait social de 6 % à 8 % avec un objectif qui est de réduire la discordance entre le niveau des prélèvements sociaux sur les différentes rémunérations sans atteindre l'avantage dont bénéficient l'intéressement et la participation dans son principe. »

2eme coup de rabot de 10 % sur les niches fiscales

« Enfin nous prévoirons également dans le projet de Loi de Finances pour 2012 une nouvelle étape de réduction générale des niches fiscales en ajoutant un deuxième coup de rabot de 10 % à celui qui a été voté l'année dernière. »

Une première harmonisation de l'IS entre la France et l'Allemagne

« Une seconde préoccupation nous a également guidés : c'est celle de l'équité. Nous avons veillé à retenir des mesures qui renforcent la justice fiscale et sociale. L'effort sera donc équitablement réparti entre ménages et entreprises. Mais je veux dire qu'il sera plus demandé aux grands groupes qu'aux PME, de même qu'il sera plus demandé aux ménages aisés et aux détenteurs de patrimoine qu'aux ménages modestes. » « Ainsi notamment nous proposons d'une part l'harmonisation des règles de report des déficits en matières d'impôt sur les sociétés avec les règles applicables en Allemagne dans un souci de convergence rapide et concrète, et dans le même esprit nous relèverons de 5 % à 10 % la quote-part pour frais et charges appliqués aux plus-values de long terme. »

Contribution exceptionnelle de 3 % sur les hauts revenus

« De la même façon, il sera plus demandé aux détenteurs de hauts revenus qu'aux ménages modestes ; Comme nous l'avons déjà annoncé une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus sera mise en place. Le projet qui sera présenté sera largement inspiré des propositions qui ont été faites par Gilles Carrez avec une contribution de 3 % sur le revenu fiscal de référence (..) qui concerne à la fois les revenus du travail et les revenus du capital à partir de 500.000 euros. Cette mesure sera complétée d'un relèvement de 12,3 % à 13,5 % des prélèvements sociaux sur les revenus du capital dans un souci de rapprochement des revenus du capital avec ceux du travail. »

Nouvelle hausse des prix du tabac, des alcools et des sodas à venir

« Enfin nous cherchons à infléchir la progression des dépenses d'assurance maladie par le renforcement de nos outils de santé publique. Nous prévoyons ainsi de freiner la consommation de produits dont une consommation excessive est fortement facteur de risque pour la santé, de majorer via la fiscalité le coût du tabac, de l'alcool, et des boissons contenant des sucres ajoutés. »

Des mesures appliquées dès l'automne

« Dès la semaine prochaine nous allons présenter plusieurs de ces mesures au conseil des ministres afin de les intégrer au collectif budgétaire qui sera discuté devant le parlement début septembre pour permettre leur mise en œuvre dès l'automne. »

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les neuf étapes du programme minceur du Dr. François Fillon pour 12 Mrds d'économies" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)