1. Impôts & fiscalité
  2. Impôt sur le revenu
  3. La Grosse Data : 125 x 150 M€ = beaucoup d'efforts pour pas grand-chose

La Grosse Data : 125 x 150 M€ = beaucoup d'efforts pour pas grand-chose

15/03/2019 - 11:20 - Sicavonline - DG (mis à jour le : 22/03/2019 - 15:15)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




La Grosse Data : 125 x 150 M€ = beaucoup d'efforts pour pas grand-chose

La Cour des comptes épingle Bercy, reprochant à l’administration l’absence de suivi en bonne et due forme des impôts et des taxes à faible rendement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il n’existe aucun inventaire fiable de la fiscalité en vigueur dans notre pays.

La Grosse Data : 125 x 150 M = beaucoup d'efforts pour pas grand-chose

Ouverture de la chasse aux taxes mineures, celles qui rapportent moins de 150 M€/par an


Le gouvernement osera-t-il effectuer le grand nettoyage réclamé par la Cour des comptes ?

Il semblerait que oui puisqu'il a lancé un programme pluriannuel de suppression et de simplification de taxes jugées peu rentables. Initiée par la Cour des comptes, l'offensive contre les taxes à faible rendement a débuté dans la loi de finances 2019.

Ravie de constater que ses premières recommandations ne sont pas restées vaines, la Cour des comptes en formule 5 nouvelles qui visent « à prolonger et à structurer cette démarche ».

Etablir un inventaire exhaustif et fiable de la fiscalité en vigueur


L'institution dirigée par Didier Migaud estime qu'il est indispensable de dresser une liste exhaustive des taxes dont le rendement est inférieur à 150 M€ par an. Il est précisé dans le référé de la Cour qu'aucun inventaire exhaustif des impôts et taxes « mineurs » n'est établi ni mis à jour par l'administration française. Cela démontre, selon les termes du référé des Sages de la rue Cambon « une défaillance de son système d'information et témoigne d'un manque de lisibilité et de transparence ». La Cour affirme que la France est le seul État membre à ne pas fournir à la Commission européenne un inventaire de ses taxes mineures.

L'institution dit avoir identifié 125 impôts et taxes collectés par la DGFiP ou la douane, pour un produit annuel de l'ordre de 3,5Md€. « En raison de l'hétérogénéité et du manque de fiabilité des données prises en considération, cette évaluation est probablement sous-estimée » précise les auteurs du référé.

D'autres recommandations de la Cour des comptes


La Cour des comptes recommande également d'abroger les taxes inadaptées au marché intérieur européen, de remplacer celles dont les objectifs pourraient être atteints par d'autres moyens, de simplifier la législation fiscale lorsque l'objet des taxes est identique ou proche et de réduire le coût de collecte en réorganisant la gestion de certains impôts.

Des exemples de taxes nécessitant d'urgence une remise à plat


Parmi les taxes pointées du doigt par la Cour figurent celles sur les farines, sur les céréales et sur les huiles végétales destinées à la consommation humaine, la taxe de balayage, les taxes funéraires, les plus-values sur les cessions de terrains rendus constructibles par une décision d'urbanisme et les taxes affectées au financement des contrôles de sécurité sanitaire de l'alimentation, la taxe sur les passagers aériens et maritimes embarqués outre-mer, enfin le droit annuel de francisation et de navigation et le droit de passeport sur les navires de plaisance.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "La Grosse Data : 125 x 150 M€ = beaucoup d'efforts pour pas grand-chose " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Réduisez vos impôts jusqu'à 30 000 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.