1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Bourse
  8. >
  9. Pourquoi détenir des actifs qui ne rapportent rien n'est pas forcément une erreur

Pourquoi détenir des actifs qui ne rapportent rien n'est pas forcément une erreur

12/03/2021 - 18:09 - Sicavonline - La rédac'


Pourquoi détenir des actifs qui ne rapportent rien n'est pas forcément une erreur

Pierre Sabatier, Président de Primeview, nous explique ce qui incite les investisseurs professionnels à placer leurs fonds sur des actifs qui rapportent très peu et nous indique qu’il est vivement recommandé de reproduire leur comportement.

« En matière de gestion de son patrimoine, l'investisseur a un objectif dual de préservation optimale du capital accumulé. (NDLR : de manière instinctive, tout investisseur souhaite gagner de l'argent, mais ne veut pas se mettre en risque de voir son capital fondre.)
Or lorsque que l'aversion au risque gagne du terrain, les investisseurs sont plus frileux et les actifs risqués notamment les actions plongent. Pour ceux qui l'auraient oublié ou qui l'ignorent, entre 2002-2003, le CAC 40 a baissé de 55 % en trois ans tout comme entre 2007 et 2009.
Dans ces situations, être capable de sentir que le vent peut tourner et se montrer prudent en allouant une fraction de son patrimoine à des actifs moins risqués que les actions n'est pas dénué de bon sens.
Actuellement, grâce aux banques centrales qui arrosent de liquidités les marchés, l'appétit pour le risque est élevé et les actifs les plus risqués montent, à juste titre d'ailleurs. Si la situation venait à s'inverser, du fait d'un rebond de la croissance plus faible qu'attendu, de banques centrales moins généreuses, l'environnement deviendrait nettement moins favorable aux actifs risqués. Dans cette situation, ne vaut-il pas mieux ne rien gagner voire céder 1 à 2 % que de perdre 50 % de son capital.

Prudente ou dynamique ? Mais une allocation d'actifs toujours équilibrée !

Bien entendu, un investisseur ne doit jamais arbitrer son allocation entre 100% d'actifs les plus sûrs situés au cœur de notre modèle et 100% d'actifs risqués.  La manière d'appréhender le risque et la gestion de patrimoine en mettant tous ses œufs dans le même panier est totalement inadaptée. Il faut chercher le juste équilibre entre la préservation et l'optimisation de son patrimoine et ce en fonction du contexte. Scruter le comportement des investisseurs professionnels pour répliquer leur choix d'allocation fait sens. Lorsque l'environnement est plutôt favorable à la préservation du patrimoine, aller chercher des actifs qui rassurent et qui assurent de perdre le moins possible, et, à l'inverse, aller plutôt chercher du risque lorsque l'environnement devient plus propice. Mais cela ne doit pas se traduire par la vente des actifs les moins risqués pour acheter les actifs les plus risqués du moment. Même dans un contexte extrêmement favorable aux actifs risqués, comme celui que nous traversons actuellement, celui qui place l'ensemble de son patrimoine sur des actifs risqués pourrait vite déchanter en cas de retournement des marchés. Et se tromper ça peut arriver même aux meilleurs d'entre nous !

Quels sont les risques ?

Du jour au lendemain, cet investisseur serait susceptible de perdre une fraction importante de ce qu'il avait accumulé jusque-là. Imaginez le choc psychologique pour quelqu'un qui a trimé toute sa vie afin d'accumuler un capital et qui se retrouve avec moitié moins à terme parce que celui qui gère son patrimoine n'a pas pris la précaution de ventiler une fraction du capital vers les actifs les moins risqués tels que les obligations d'Etat qui, bien utilisées, servent à préserver un capital et ce y compris lorsqu'elles ne rapportent rien. »

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Pourquoi détenir des actifs qui ne rapportent rien n'est pas forcément une erreur" :




Abonnez-vous à notre newsletter
Actualités financières et patrimoniales, opportunités d’investissement, analyse et conseil.
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Actualités financières et patrimoniales, opportunités d’investissement, analyse et conseil.
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 2 800 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)