1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

18/03/2021 - 15:55 - Sicavonline - La rédac'



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

Dans un monde en perpétuelle mutation, l’investisseur particulier peine souvent à assurer le suivi de son allocation d’actifs. Pierre Sabatier, président de Primeview, fournit trois clefs pour réagir comme un pro.

Bâtir une allocation d'actifs s'avère une épreuve périlleuse à laquelle échouent de nombreux investisseurs particuliers. Et ceux qui se tirent de cette première chausse-trappe avec les honneurs n'ont nullement le loisir de s'endormir sur leurs lauriers. La construction d'une allocation d'actifs est un travail de longue haleine qui exige une surveillance constante de l'environnement des marchés. Afin d'éclairer les particuliers Pierre Sabatier, président de Primeview, jette les bases d'un suivi digne d'un pro au prix de seulement trois indicateurs.

Vincent Bezault : Pierre, une question revient fréquemment de la part des internautes : celle des indicateurs qui peuvent aider à déterminer à quelle phase du cycle nous sommes et comment adapter son allocation d'actifs.

Boussole n°1 : le positionnement des banques centrales


Pierre Sabatier : le premier indicateur, le plus facile à suivre, consiste à suivre les annonces des banques centrales. Nous sommes en présence d'un indicateur majeur car depuis deux ans déjà les agissements des banques centrales orientent le marché. Les institutions monétaires sont devenues des acteurs incontournables des marchés financiers. Elles le sont depuis la crise de 2008/2009, mais leur influence n'a jamais été aussi forte qu'à présent.  Un investisseur doit impérativement scruter les faits et gestes des banquiers centraux s'ils veulent être susceptibles d'entrevoir des signes d'un possible retournement de cycle.
Dès lors que les banquiers centraux continuent d'affirmer leur soutien total et permanent aux Etats et poursuivent le quantitative easing, c'est-à-dire des politiques monétaires non conventionnelles qui grosso modo consistent à verser des tombereaux de monnaie chaque mois, les marchés financiers sont alimentés par ces nouveaux flux d'argent. Ces liquidités doivent être placées et ce flux irrigue naturellement les actifs les plus risqués.

Boussole n°2 : la capacité des agents économiques à épargner


Les deux autres indicateurs à scruter sont un peu plus délicats à appréhender car ils relèvent de la finance comportementale et tiennent plus précisément aux anticipations sur la capacité des économies à générer de l'épargne et des profits.

Partant, il convient de surveiller la capacité d'épargne des ménages. Autrement formulé, est ce que les gens disposent de revenus suffisants pour épargner ? Un taux d'épargne élevé signifie plus de flux sur les marchés et même si l'on peut regretter que ce ne soit pas favorable à la croissance économique, puisque ces épargnants consomment moins ou consomment peu, l'épargne occasionne un déversement d'argent sur les marchés financiers.

Boussole n°3 : les profits des entreprises


Le troisième indicateur est plus conjoncturel mais tout aussi important, si ce n'est plus. Il s'agit de la profitabilité des entreprises.
Lorsqu'une société dégage des profits, elle peut les distribuer aux actionnaires sous forme de dividendes. Ces actionnaires pourront consommer ces gains ou alors les épargner, alimentant là aussi des flux vers les actifs risqués. Même lorsque l'entreprise décide de conserver les profits réalisés, ils finiront par venir alimenter les marchés. Logiquement, plus les flux déversés sur les marchés financiers seront importants, plus les investisseurs iront chercher du risque.

De la théorie à la pratique


Pourquoi les marchés se sont encore merveilleusement bien comportés en ce début d'année ? Parce qu'aux Etats-Unis et en Europe et encore plus aux Etats-Unis, les résultats sont globalement meilleurs que ne l'anticipaient les analystes. Les résultats des grandes entreprises américaines sont même contre toute attente excellents. Au quatrième trimestre, 80% des entreprises américaines ayant publié leurs résultats ont battu les attentes des analystes financiers. C'est une situation inédite depuis que ces données sont collectées. Pour dire à quel point la proportion de bonnes surprises a été très forte.
La présence de ces profits permet d'anticiper une génération naturelle d'épargne qui va venir alimenter l'économie.
Outre les annonces des banquiers centraux, l'épargne et les profits, il faut également surveiller la taille des cercles concentriques de notre instrument d'analyse. Notre instrument d'analyse est composé de cercles concentriques dont le centre intègre des actifs les plus sûrs. Au-delà du cœur, les deux autres cercles qui l'entourent accueillent les actifs les plus risqués.  Partant, plus on va vers la périphérie puis on va vers où le risque est grand.

Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

 

Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

 

Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

 

Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle

 

Il faut avoir à l'esprit que le cœur de notre modèle loge les obligations souveraines alors que les déficits publics de tous les Etats du monde explosent. Cette explosion se traduit concrètement par un besoin de financement accru des Etats et peut engendrer une forte augmentation de la taille du cercle du milieu, cela peut générer une force centripète qui préempte des fonds qui auraient dû se déverser dans les autres cercles concentriques. Une telle force deviendrait plutôt favorable au cœur et défavorable aux actifs périphériques soit les plus risqués.

VB : Je rappelle encore une fois qu'il ne s'agit pas d'une martingale mais d'un instrument d'analyse et qu'il est nécessaire d'interpréter les données pour fabriquer son allocation d'actifs.

PS :  Il faut impérativement garder à l'esprit qu'il y a ce qu'on constate et ce qu'on anticipe. Toute la difficulté des marchés financiers est que vous n'achetez pas les actifs pour leur performance passée mais pour ce que vous anticipez qu'ils vont faire. Vous allez donc aller chercher les indices qui vont vous permettre de mieux appréhender la trajectoire des actifs que vous achetez.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Investisseurs : trois indicateurs pour savoir quels actifs privilégier en fonction du cycle" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)