1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Obligations d'Etat : peut-on encore investir les yeux fermés ?

Obligations d'Etat : peut-on encore investir les yeux fermés ?

08/03/2021 - 15:27 - Sicavonline - La rédac'



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Obligations d'Etat : peut-on encore investir les yeux fermés ?

La présentation du modèle d’allocation d’actifs dynamique de Primeview sur notre chaine Youtube a suscité de nombreux commentaires. Des réactions que nous avons relayées à Pierre Sabatier, président et fondateur de PrimeView, afin qu’il y réponde. L’un de ces commentaires portait sur la capacité des dettes souveraines des pays développés à conserver leur statut d’actif robuste.

Parmi les nombreuses réactions que nous avons sélectionnées, il y a celle de Philippe qui assure que ceux qui qualifient les dettes souveraines des pays occidentaux d'actif sûr se trompent.

Vincent Bezault : Philippe nous a laissé ce commentaire sur la chaine Youtube de Sicavonline. Il estime que « continuer à considérer les dettes souveraines des pays occidentaux comme un des actifs les plus sûrs du cœur est une très grosse erreur. »  Pierre Sabatier, est-il encore pertinent de considérer la dette souveraine des pays occidentaux comme l'actif le plus sûr ?

Pierre Sabatier : Vous l'avez formulé correctement. Les dettes souveraines des pays occidentaux ne sont pas sans risque. Les investisseurs considèrent trop souvent à tort que les obligations souveraines sont des actifs dénués de tout risque. Du reste, Il n'existe pas d'actifs sans risque. Le risque est toujours présent. Mais ici comme en mathématiques, on construit des systèmes sur la base d'une hypothèse de départ, un axiome. Considérer l'obligation souveraine comme l'actif le moins risqué de tous les actifs disponibles sur les marchés financiers est un axiome. Que l'on soit d'accord ou pas d'accord, c'est l'hypothèse de départ. Pourquoi une telle hypothèse ? Parce que derrière l'obligation souveraine, que trouve-t-on ? Derrière l'obligation souveraine se trouve la capacité d'un Etat à légiférer, c'est-à-dire de fixer les règles du jeu mais aussi celle de pouvoir battre sa propre monnaie.
Autrement formulé, les obligations souveraines des pays riches sont les moins risquées de la place parce que celui à qui vous prêtez est aussi celui qui fixe les règles du jeu et peut décider de toujours vous rembourser. Un Etat peut ne jamais faire défaut parce qu'il lui suffit de descendre imprimer des billets de banque dans la cave et vous les donner. Il aura ainsi répondu à sa promesse initiale, à savoir vous rembourser. Evidemment se posera la question fondamentale de la valeur de cette monnaie. Mais l'emprunteur aura rempli les conditions de son contrat.
Si vous n'êtes pas convaincu, inversons le raisonnement. Si vous l'investissez pas dans des obligations souveraines, vous achèterez d'autres actifs, par exemple des actions ou des obligations d'entreprises. Demandez-vous simplement ce qui se passerait si jamais un Etat se retrouvait en difficulté et était susceptible de faire défaut. Est-ce que vous croyez que les agents privés vivant sur ce territoire ne seraient pas en très grande difficulté ? Tout simplement parce qu'on revient aux fondamentaux : le pouvoir de fixer les règles du jeu. Ce pouvoir fait que du jour au lendemain un pays qui est en difficulté peut tout à fait décider d'augmenter la fiscalité au détriment des marges des entreprises et de leur profitabilité.

VB : Pierre, vous ne niez pas qu'il existe un risque et qu'on ne peut pas s'en abstraire complètement, même avec des obligations souveraines. Par contre, si on doit prendre l'hypothèse du pire, celui du défaut d'un Etat, tout s'écroule.

PS : Evidemment, parce que cela répond à une notion très importante. La difficulté en matière de gestion de patrimoine relève de la présence d'une dualité d'objectifs. Que veut-on pour son patrimoine ? On désire soit le faire fructifier, soit le préserver. Cette dualité d'objectifs est la préservation optimale du capital accumulé. Nous sommes en présence de deux mots qui s'opposent, la préservation et l'optimisation. Soyez juste sûr d'une chose.  A chaque fois qu'il y a de l'aversion pour le risque de la part des investisseurs internationaux, les taux d'intérêt dans les pays riches baissent parce que c'est l'assurance pour eux de préserver leur capital. Peut-être qu'ils ne le retrouveront pas en totalité, mais s'ils allaient loger leur patrimoine sur d'autres actifs, ils prendraient encore plus de risques qu'avec des obligations souveraines, puisqu'en achetant de la dette d'Etat, ils s'adossent à un agent (l'Etat) en capacité de fixer lui-même les règles du jeu et de battre monnaie.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Obligations d'Etat : peut-on encore investir les yeux fermés ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)