Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Crédit immobilier : est-il possible de suspendre ses mensualités à cause de la pandémie de coronavirus ?

Crédit immobilier : est-il possible de suspendre ses mensualités à cause de la pandémie de coronavirus ?

23/03/2020 - 11:07 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Crédit immobilier : est-il possible de suspendre ses mensualités à cause de la pandémie de coronavirus ?

En cas de difficultés financières liées au Covid-19, est-il envisageable de différer ses mensualités de remboursement d’un emprunt immobilier ?

Contraint de prendre des mesures fortes afin d'aider les Italiens à tenir le choc face aux conséquences financières de la pandémie du Covid-19, le gouvernement italien a décidé de faciliter les demandes de suspension de remboursement de mensualités lorsque le prêt immobilier finance la résidence principale. Aucune mesure en ce sens n'a pour le moment été évoquée par le gouvernement français. Pour autant, des portes de sortie existent pour aider les propriétaires qui craignent de ne plus pouvoir faire face à leurs traites dans un proche avenir.

Ne pas agir dans la précipitation


Sandrine Allonier, porte-parole chez le courtier Vousfinancer, appelait cependant à ne pas céder à la panique et à ne pas agir dans la précipitation estimant que les annonces du gouvernement quant au maintien des salaires ne justifie pas dans l'immédiat la suspension des échéances de prêt. « Suspendre ses échéances de prêt implique pour les banques de fournir à l'emprunteur un nouveau tableau d'amortissement. Ces démarches inutiles dans le contexte actuel vont en outre venir allonger les délais de traitement et ralentir la machine du crédit ce qui n'est pas souhaitable » explique la porte-parole de Vousfinancer.

Différer ses remboursements ou…


Pour ceux qui auraient vraiment besoin de différer le paiement des mensualités, elle signale que la possibilité de suspendre les échéances est indiquée dans l'offre de prêt. Toutes les banques ne proposent pas cette option. L'option est généralement gratuite mais le report aura nécessairement un coût. Selon les banques, il est possible de reporter de 1 à 12 mensualités, en une fois ou en plusieurs fois, mais l'option est souvent accessible uniquement au bout de 2 ans de remboursement. Dans tous les cas, le versement de l'assurance du prêt est maintenu. Sandrine Allonier souligne également que la suspension d'échéance génère des intérêts supplémentaires. Avec un prêt de 200 000 € à 1,5 % sur 20 ans souscrit il y a 2 ans, suspendre la mensualité de 965 € pendant 3 mois allonge la durée totale du prêt de 4 mois avec un surcoût de 1000 €.

… ou demander un abaissement des mensualités


Lorsque le contrat de prêt ne propose pas la suspension totale des versements, vous pouvez peut-être faire jouer la clause de modularité. « Elle est présente dans la quasi-totalité des contrats de crédit immobilier et peut être activée sans frais et ne peut pas être refusée par votre banquier », a déclaré Maël Bernier, de Meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier à nos confères du Le Figaro.

La clause de modularité offre la possibilité de moduler à la hausse comme à la baisse ses mensualités. La plupart des banques le proposent avec la possibilité de diminuer les mensualités de 10 à 30 % selon les banques, au bout de 2 ans de remboursement là encore et dans la limite d'un allongement de la durée du prêt de 2 ans maximum.

La porte-parole de Vousfinancer invite les personnes qui se retrouveraient en difficulté à se rapprocher de leur banque. « Même si votre banque ne propose pas l'une de ces deux options, elle pourra tout de même accepter un report temporaire dans cette situation particulière, car son objectif est d'assurer la continuité du remboursement du crédit pour éviter que celui-ci ne passe en créance douteuse ou défaut de paiement. Certaines banques sont même en train d'assouplir les conditions de report pour accompagner au mieux leurs clients » rassure Sandrine Allonier.

Malgré son appel au calme afin de ne pas inonder les banques de demandes, Sandrine Allonier rapporte que depuis le début du confinement les demandes de report ou suspension d'échéance affluent auprès des banques. Une fraction des emprunteurs craint une perte de revenus liée au chômage partiel ou à la fermeture de leur société ou à l'arrêt complet de leur activité du côté des indépendants, artisans ou commerçants.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 euro, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Crédit immobilier : est-il possible de suspendre ses mensualités à cause de la pandémie de coronavirus ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 euro, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.