1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Immobilier : est-il encore possible de financer l'achat d'un appartement à Paris ?

Immobilier : est-il encore possible de financer l'achat d'un appartement à Paris ?

01/07/2011 - 17:08 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : est-il encore possible de financer l'achat d'un appartement à Paris ?

Plus d'un parisien sur deux n'a plus les moyens d'acheter un appartement dans la capitale. Leur capacité financière n'est plus du tout en phase avec les prix des logements qui s'envolent (+21,7 % entre les premiers trimestres 2010 et 2011). A paris, la pénurie de logements, aggravée par une forte demande, tire les prix vers le haut. Face des prix devenus prohibitifs, le pouvoir d'achat des ménages a baissé de moitié en un peu plus de 10 ans. Dans ces conditions de plus en plus de parisiens sont contraints de fuir la ville Lumière pour devenir propriétaires.

A Paris, le pouvoir d'achat des candidats à l'accession immobilière a été divisé par deux en une décennie, constate la société de courtage Meilleurtaux.com. Ce brutal décrochage de la capacité d'achat des particuliers engendré par l'explosion du prix des logements (+ 173 % entre 2000 et 2011) n'a nullement été amorti par le recul des taux d'emprunt immobilier, passés de plus de 6 % en 2000 à 4 % en 2011. Concrètement, avec un remboursement de 1.000 euros par mois pendant 25 ans, un emprunteur sans apport peut espérer s'offrir un studio de 23 m² alors qu'en 2000, avec la même surface financière, la taille du logement atteignait en moyenne 52 m².

La hausse des taux d'emprunt immobilier n'est pas finie

Cette situation est d'autant plus préoccupante que les dernières nouvelles du marché immobilier ne sont pas très encourageantes. Malgré le léger répit relevé sur les taux d'emprunt par meilleurtaux au mois de juin, ces derniers restent orientés à la hausse et ont déjà pris plus de 0,50 point depuis le début de l'année. D'ici la fin de l'année, ils devraient encore augmenter de 20 à 30 points de base. Ce renchérissement des taux serait largement supportable si les prix de logements parisiens n'avaient pas attient des sommets doivent faire face à des prix de moins en mois supportables. Alors que les ventes de logements marquent le pas à Paris (- 8%), les prix ont encore augmenté de 21,7 % sur un an pour atteindre 7.890 euros par mètre carré.

La pénurie d'offre grippe le marché immobilier et fait flamber les prix

Dans ce contexte, et après une année 2010 exceptionnelle, les ventes de logements anciens en Ile-de-France ont diminué de 5 % de février à avril 2011 par rapport à la même période en 2010. Une baisse plus marquée à Paris, ou le recul de ventes atteint 8 %, sans toutefois faire baisser les prix qui se sont envolés de 21,7 % sur un an pour atteindre 7 890 euros / m² en moyenne (source : Notaires de Paris - Ile-de-France). « Nous constatons une baisse de la demande de crédit de 10 % sur un an, même si l'envie de devenir propriétaire demeure comme en témoignent les nombreuses demandes de calculs d'enveloppe. Compte tenu du manque d'offre, certains de nos clients pourtant éligibles à un financement, ne trouvent pas de bien à acheter. Globalement, le grippage du marché vient davantage des prix trop élevés que des taux qui, même s'ils ont beaucoup augmenté, impactent moins le pouvoir d'achat immobilier » explique Marc Sirotteau, directeur du secteur Ile-de-France chez meilleurtaux.com.

Qui peut encore acheter un appartement à Paris ?

Pour répondre à cette question, Meilleurtaux a dressé le profil type de l'emprunteur parisien. C'est un couple (67%) de 36 ans en moyenne, actuellement locataire, qui achète un appartement dans l'ancien d'une valeur moyenne de 456.300 euros pour pour se loger. Afin d'acquérir ce bien, ce ménage type doit emprunter 257.270 euros sur 18 ans et dispose d'un apport de 151.658 euros ainsi que de revenus confortables avec 8.150 euros par mois.

Parmi les clients de meilleurtaux, « Ceux qui peuvent encore devenir propriétaires à Paris ont un apport conséquent souvent grâce à la solidarité familiale. En outre, pour faire face à la hausse des taux, la durée moyenne des prêts a légèrement augmenté, de plus de 6 mois par rapport à l'automne 2010 » analyse Sandrine Allonier, chargée des études économiques chez meilleurtaux.com

Paris devenue inabordable, les parisiens migrent vers la banlieue

Pour les autres, ceux qui ne disposent pas des ressources financières suffisantes et surtout d'un apport conséquent, la solution se trouvent en périphérie de Paris.
« Compte tenu de la hausse des prix, de plus en plus de Parisiens sont contraints de se tourner vers la Petite voire la Grande Couronne. Ainsi 53 % des emprunteurs vivant à Paris, achètent en dehors de la ville, en Ile-de-France pour la plupart, mais aussi en province pour 14 % d'entre eux. » Dans ce contexte, les tensions ressenties sur le marché parisien commence à lourdement peser sur toute l'Ile-de-France.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Immobilier : est-il encore possible de financer l'achat d'un appartement à Paris ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.