1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. PEA-PME : une bonne raison d'investir dans les PME ? la performance !

PEA-PME : une bonne raison d'investir dans les PME ? la performance !

03/09/2013 - 17:14 - Sicavonline (mis à jour le : 25/08/2014 - 17:28)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




PEA-PME : une bonne raison d'investir dans les PME ? la performance !

Le PEA-PME remet sous les feux des projecteurs l'investissement dans les petites et moyennes capitalisations. Mais cela vaut-il vraiment le coup d'investir aujourd'hui dans les Small&Midcaps. A n'en pas douter selon Laurent Vallée, Responsable du bureau d'analyse financière chez Portzamparc.

Au-delà de l'exonération des plus-values que promet le PEA-PME, quelles sont d'après vous les raisons justifiant un investissement dans les petites et moyennes capitalisations ?

Laurent Vallée (Portzamparc) : Le premier argument à faire valoir auprès du grand public en ce qui concerne les petites et moyennes capitalisations, c'est la performance. Depuis 2000, les Small et Midcaps surperforment les grandes capitalisations.

Au cours des 14 dernières années, le CAC Mid & Small a surperformé le CAC 40 à 11 reprises et ceci dans des proportions significatives, puisque cette surperformance a été cinq fois comprise entre 16 et 21 %. 2007, 2008 et 2011 furent les seules années noires en termes de performance relative avec des sous-performances s'étageant de -1 % à -5 %.

Au total depuis janvier 2000, le CAC Mid & Small a enregistré une surperformance d'environ 100 % par rapport au CAC 40.

Deuxième argument plaidant en leur faveur : la valorisation. Les petites et moyennes valeurs se paient 13 fois leurs bénéfices attendus pour 2013 et 11,5 fois ceux de 2014. Sur le long terme, elles se paient en moyenne 12,5 fois leurs bénéfices. On ne peut donc pas considérer que cet univers de valeurs soit en situation de surchauffe. En outre, les petites et moyennes valeurs offrent actuellement une décote de l'ordre de 15 % par rapport aux valeurs du CAC 40. Elles ont connu des décotes plus réduites.

Troisième point : les Smallcaps et les Midcaps restent des valeurs de croissance. Si la croissance des bénéfices a ralenti en 2013 (elle devrait être de +4 %), les analystes tablent sur un redémarrage de celle-ci à +12 %.

Mais les petites et moyennes valeurs sont-elles suffisamment internationalisées pour que leurs bénéfices résistent à la morosité du climat économique européen ?

Certes, une proportion non négligeable d'entre elles opèrent essentiellement sur le marché domestique européen, mais une part tout aussi significative de ces entreprises -des sociétés comme Bourbon, Rubis, Bic, Remy cointreau, Seb, ou Ubisoft ou chez les Midcaps Mersen, Interparfums ou Gameloft chez les Smallcaps- sont autant voire plus internationalisées que des grandes capitalisations.

J'ajouterai que l'exposition au marché européen ne constitue pas aujourd'hui un handicap boursier. Au contraire, on assiste à une réallocation des flux financiers des marchés émergents vers les marchés matures, Etats-Unis et Europe. Les Small et Midcaps devraient en profiter.

En France, plus spécifiquement, elles devraient tirer parti de la mise en place du PEA-PME qui devrait drainer une partie de l'épargne dans leur direction, d'autant qu'elles vont à cette occasion bénéficier d'un focus médiatique amplifié. Par ailleurs, même en demeurant prudent et en se disant que la collecte via le PEA PME n'atteindra pas comme espéré 4 milliards d'euros mais seulement 2 milliards, un tel montant est déjà plus que substantiel, sachant qu'il représente 25 % des encours des 65 fonds Small & Midcaps que nous suivons.

Certains mettent en avant les risques que comporte l'investissement dans les petites et moyennes valeurs. Des spécialistes tels que vous rétorquent généralement que la qualité des performances découle de la sélection rigoureuse des valeurs. Votre bureau d'analyse établit du reste une liste de convictions qu'il renouvelle régulièrement. Quelles ont été ses performances ?

Depuis sa création le 1er janvier 2009, la liste Convictions Mid&Small de Portzamparc signe une progression de + 82 %, à comparer avec une performance du Cac Mid&Small de + 55 % et de 12 % du CAC 40 (NDLR : ces performances sont arrêtées au 30 juin 2013).

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "PEA-PME : une bonne raison d'investir dans les PME ? la performance !" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit